publié le 13 sept. 2021
Index Mobile First

Définition SEO de l'Index Mobile First

L'index mobile first désigne la nouvelle méthode d'exploration des sites internet par Google. Désormais, les robots du moteur de recherche privilégient la version mobile d'un site web au détriment de sa version desktop lors de l'indexation de son contenu. Initialement lancé en 2016, le projet mobile first a été mis en œuvre progressivement à partir de 2018.

Qu'est-ce que l'Index Mobile First ?

Si vous êtes dans l'univers du référencement naturel depuis quelque temps, alors vous avez sans doute déjà entendu parler de l'indexation mobile first, le nouveau concept qui gouverne les robots d'exploration de Google. Cette nouvelle approche d'analyse de la toile centrée sur le mobile s'inscrit dans la lignée des actions récemment engagées par la firme de Mountain View pour améliorer l'expérience utilisateur.

Définition du Mobile First Index

L'index mobile first fait référence à une nouvelle méthode d'indexation de Google qui consiste à privilégier la version mobile des sites lors de leur exploration par les crawlers. Ainsi, lors du crawl des pages en vue de leur intégration à la base de données du moteur, ce sont les contenus optimisés pour les supports mobiles (smartphones, tablettes) qui ont la priorité. Cette nouvelle approche s'oppose à l'ancienne qui était plutôt basée sur la version desktop des pages web.

L'index mobile first n'est pas une nouvelle base de données indépendante de celle qui existait déjà, mais simplement un nouveau procédé d'indexation.

L'origine de l'Index Mobile First

L'index mobile first de Google a été annoncé officiellement pour la première fois au début du mois de novembre 2016. Dans un communiqué publié sur le blog dédié aux webmasters et aux développeurs (Google Search Central Blog) le 4 novembre 2016, l'équipe du moteur a expliqué les raisons pour lesquelles ce changement de méthode était devenu nécessaire. Des indications ont également été fournies aux webmasters pour les aider à s'adapter à cette nouveauté.

Cependant, compte tenu des répercussions que cela pouvait avoir sur les plateformes concernées, le géant de Mountain View n'a pas procédé immédiatement à la mise en œuvre du projet. Le 3 novembre 2017, John Mueller a indiqué que des tests en live étaient déjà en cours et que Google travaillait sur plusieurs paramètres en interne pour s'assurer que le passage à l'index mobile se déroule correctement.

Ce n'est qu'à partir du 26 mars 2018 que le déploiement du projet Index Mobile First a officiellement commencé. Dès le mois de décembre de la même année, plus de 50 % des pages affichées dans les SERP étaient déjà concernées par cette indexation orientée vers le mobile. À partir du 1er juillet 2019, toutes les nouvelles plateformes qui n'étaient pas dans la base de données de Google ont commencé à être automatiquement gérées avec la méthode index mobile first.

À quoi sert l'Index Mobile First de Google ?

Les requêtes sur mobile n'ont cessé d'augmenter depuis l'avènement des smartphones. Or, jusqu'à un passé récent, l'algorithme de Google continuait de tenir compte du contenu de la version desktop des sites pour évaluer leur pertinence. Cela était devenu problématique pour l'expérience utilisateur, car dans certains cas, le contenu qu'un mobinaute voyait sur son écran était complètement différent de celui que l'algorithme de Google évaluait.

L'index mobile first est donc venu résoudre ce problème et rendre les résultats de recherche plus utiles et pertinents pour les utilisateurs qui sont de plus en plus orientés vers la navigation sur mobile. Avec ce changement, les algorithmes de la firme californienne peuvent désormais se baser sur les contenus optimisés pour mobiles afin d'analyser la pertinence des pages web.

Pour information, plus de 60 % des recherches Google proviennent actuellement des périphériques mobiles, et la tendance devrait se poursuivre sur les prochaines années.

Index Mobile First : les changements observés

À travers un tableau assez clair, Google a fait le point sur les changements que l'indexation orientée vers les appareils mobiles peut induire selon la situation de chaque site. Le moteur a d'abord indiqué les plateformes pour lesquelles le passage à l'indexation mobile first n'induit aucun changement : la version pour mobile reste la même que celle pour ordinateur. Il y a notamment les plateformes qui s'ajustent à la taille de l'écran de l'utilisateur (responsive design), celles qui n'ont pas de version pour mobile et celles qui ont des pages créées au format AMP HTML.

Par contre, pour les sites web qui ont des URL distinctes pour les appareils mobiles et les ordinateurs, Google privilégiera l'URL mobile pour l'indexation. Le desktop passera au second plan. Il en est de même pour les plateformes qui diffusent un contenu différent en fonction de l'appareil qu'utilise l'internaute. Enfin, lorsqu'un site web possède à la fois des URL AMP et standards, les robots de Google privilégieront la version mobile des URL standards.

Notez que les changements dont il est question ci-dessus concernent uniquement l'indexation du contenu des pages et non leur positionnement dans les SERP. Sur ce plan, l'impact du mobile first peut aussi se faire sentir de façon directe ou indirecte. Étant donné que Google donne désormais la priorité au mobile, les sites web qui ne sont pas optimisés pour les mobinautes auront des difficultés à se positionner (dans les résultats de recherche mobiles). Ils peuvent également se voir dépasser au classement par des plateformes concurrentes qui respectent les critères de compatibilité mobile de Google. L'impact est direct dans ce cas.

Par contre, pour les plateformes qui intègrent un affichage mobile, les répercussions sont indirectes. Elles peuvent notamment perdre des positions si leur contenu orienté smartphone (textes, images, vidéo) est différent de celui qui est proposé pour les ordinateurs et que l'algorithme de Google le juge peu pertinent.

Comment adapter votre site web à l'Index Mobile First ?

Pour que les performances SEO de votre site internet restent constantes malgré le passage à l'indexation mobile first, il est important que vous suiviez certaines recommandations techniques. Vous devez notamment :

  • Optimiser votre vitesse de chargement
  • Rendre votre site web responsive
  • Optimiser votre contenu
  • Intégrer des données structurées
  • Vérifier la cohérence des balises meta

Optimiser votre vitesse de chargement

La vitesse de chargement d'une page web influence son indexation, son positionnement et son taux de rebond. En effet, selon les statistiques, lorsqu'une page met plus de 3 secondes à s'afficher, 40 % des utilisateurs perdent patience et quittent le site. Il est donc important d'améliorer les performances techniques de votre site si vous souhaitez conserver une excellente visibilité dans la SERP.

Pour cela, analysez vos pages avec l'outil Google PageSpeed Insights et faites le nécessaire pour réduire le temps d'affichage s'il est trop long : compression d'images, mise en cache, lazyloading. L'idéal est d'obtenir un temps de chargement inférieur à une seconde.

Rendre votre site web responsive

Le responsive design est une approche de conception web permettant d'adapter l'affichage d'un site à toutes les résolutions d'écran. L'utilisateur peut ainsi avoir facilement accès au contenu sans être contraint de zoomer, de recadrer ou de faire des défilements multidirectionnels. Cette méthode est la plus conseillée si votre plateforme n'est pas encore compatible avec un affichage sur mobile. Elle vous évite de proposer plusieurs versions de vos pages et d'avoir différents formats d'URL. Pour rendre votre site web existant responsive, une refonte est nécessaire. Vous aurez donc besoin des services d'un développeur web et probablement d'un designer.

Optimiser votre contenu

Depuis le passage à l'index mobile, c'est principalement sur la base du contenu des pages mobiles que Googlebot établit ses classements. Par conséquent, il est important que le contenu accessible ne soit pas simplement un résumé ou une version minimaliste de ce qui est présent sur desktop. Cela pourrait nuire à votre référencement. Affichez plutôt l'intégralité du contenu et rendez-le ergonomique si nécessaire avec des éléments tels que les accordéons.

Intégrer des données structurées

Pour éviter tout problème d'indexation, il est conseillé d'intégrer les données structurées aux deux versions de votre site. Après leur mise en place, vérifiez s'il n'y a pas des erreurs en vous servant de l'outil de test proposé dans Google Search Console. Un balisage de données structurées correctement effectué permettra au robot de Google de mieux comprendre votre contenu et de pouvoir le catégoriser correctement. Cela vous permettra également d'obtenir des rich snippets dans les SERP mobiles et d'accroître votre trafic.

Vérifier la cohérence des balises meta

Vos métadonnées (balises title et meta description…) doivent être les mêmes sur les deux versions de votre site. Cela permettra à l'algorithme de Google d'interpréter les informations correctement pour l'affichage des résultats. Si les métadonnées sont différentes, votre référencement peut prendre un coup.

Index Mobile First : comment vérifier si votre site est adapté ou non ?

Pour vérifier si votre site est adapté à la navigation mobile ou non, vous pouvez utiliser l'outil de test d'optimisation mobile de Google ou la Search Console.

Outil de test d'optimisation mobile de Google

Cet outil accessible à l'adresse https://search.google.com/test/mobile-friendly?hl=fr permet de vérifier rapidement et simplement si un site est mobile friendly. Il suffit de renseigner l'URL de la page à tester dans le champ correspondant et d'appuyer sur « tester l'URL » pour obtenir un rapport complet. Si le test est positif, le message « Page adaptée aux mobiles » s'affiche en vert. Si ce n'est pas le cas, l'outil indique ce qui pose problème et fournit des recommandations pour régulariser la situation.

Vous pouvez également voir dans le rapport généré si votre page a des problèmes de disponibilité de ressources pouvant affecter l'interprétation de son contenu par Google.

Via votre Google Search Console

L'outil « Ergonomie mobile » de Google Search Console permet d'identifier si un site rencontre des problèmes d'affichage sur mobile. Une description de ces problèmes est également fournie pour aider le webmaster à les corriger : texte illisible, contenu plus large que l'écran, éléments cliquables trop rapprochés…