publié le 5 juil. 2022
TTFB, Time To First Byte

Définition SEO de TTFB, time to first byte

Qu'est-ce que le TTFB ? Combien de temps faut-il à un site pour se charger ? Pourquoi le temps de chargement du premier octet est-il important ? Dans cette définition du TTFB, nous verrons qu'il est possible d'améliorer les performances des sites web avec quelques conseils simples.

Si vous souhaitez améliorer vos services et votre référencement web (SEO), le TTFB est une donnée primordiale à travailler sur vos pages, comme le montrent certaines études marketing. Comme nous le verrons, Google tient en effet compte de cet indicateur pour mieux vous classer dans ses résultats de recherche. Un moyen de mieux vous référencer qui aura donc du poids dans la balance de Google !

Qu'est-ce que le TTFB (time to first byte) ?

TTFB est le temps qu'il faut à un navigateur pour recevoir le premier octet de données d'un serveur. Le serveur peut être situé n'importe où dans le monde, mais les informations doivent toujours voyager du serveur au navigateur.

Ce processus peut prendre une fraction de seconde ou plusieurs secondes, en fonction de la distance entre les deux et de la vitesse de la connexion. La vitesse de chargement d'un site et de ses pages est importante, car elle détermine le temps qu'un utilisateur attendra avant de renoncer et de quitter le site, au lieu de poursuivre la lecture initialement souhaitée d'un article.

Votre contenu a vocation à être lu, et si un bon titre, du contenu intéressant et des liens sont importants, le TTFB ne devra pas pour autant être négligé.

Entre TTFB et temps de chargement des pages

La durée totale de chargement d'une page web prend en compte le TTFB, mais il est également important de séparer ces deux mesures car elles reflètent des processus différents.

Le TTFB est une mesure du temps qu'il faut au serveur pour générer la première donnée de réponse, alors que le temps de chargement d'une page web prend en compte le temps nécessaire au navigateur pour recevoir et afficher toutes les données de la page.

Fonctionnement du TTFB

Lorsque vous demandez à un serveur web d'afficher une page HTML, ce dernier doit effectuer plusieurs actions avant de pouvoir envoyer la première donnée binaire de réponse au navigateur web.

Ces actions comprennent généralement :

  • la réception de la requête HTTP du navigateur,
  • le traitement de la requête par le serveur (par exemple, interroger une base de données pour obtenir les informations nécessaires à la génération de la page),
  • l'assemblage des données nécessaires à la génération de la page HTML,
  • l'envoi de l'en-tête HTTP au navigateur,
  • l'envoi du contenu HTML au navigateur.

Comme vous pouvez le voir, il y a plusieurs étapes entre la réception d'une requête HTTP et l'envoi de la première donnée binaire. Le TTFB est donc la mesure du temps qu'il faut au serveur pour effectuer toutes ces actions et générer la première donnée binaire de réponse des sites.

Les différents composants du TTFB

Le TTFB est composé de plusieurs sous-mesures, notamment le temps de connexion, le temps de préparation de la requête, le temps d'attente et le temps de réponse.

Temps de connexion

Le temps de connexion est la durée qu'il faut au navigateur pour établir une connexion TCP avec le serveur web. Cette mesure commence à zéro lorsque le navigateur web envoie la requête HTTP et se termine lorsque le serveur envoie sa première donnée binaire de réponse au navigateur.

Le temps de connexion est généralement très court, car les connexions TCP sont presque instantanées lorsqu'elles sont établies entre des ordinateurs situés dans le même réseau. Cependant, si le serveur et le navigateur sont situés dans des réseaux différents (par exemple, lorsque vous accédez à un site web hébergé en Europe depuis un ordinateur situé aux États-Unis), le temps de connexion peut être plus long, car les informations doivent traverser plusieurs routes internet avant d'arriver à destination.

Temps de préparation de la requête

Il s'agit de la durée qu'il faut au serveur pour traiter une requête HTTP et préparer sa première donnée de réponse.

Le temps de préparation dépend de plusieurs facteurs, notamment la complexité de la page web demandée, le nombre d'interactions avec d'autres serveurs nécessaires pour générer la page (par exemple, si la page contient des images ou des scripts hébergés sur d'autres serveurs) et la vitesse de traitement du serveur.

Temps de réponse

Il s'agit du temps qu'il faut au serveur pour générer et envoyer sa première donnée binaire de réponse au navigateur.

Ce temps est généralement court, car il s'agit simplement du temps nécessaire pour générer la première donnée binaire de réponse et l'envoyer au navigateur. Cependant, si le serveur doit effectuer plusieurs actions pour générer la page (par exemple, interroger une base de données), ce temps peut être plus long.

Le TTFB a-t-il une importance en SEO, et donc pour Google ?

Le TTFB a en effet une importance en SEO, car il influe sur l'expérience utilisateur, un critère pris en compte par les moteurs de recherche dans leur algorithme pour votre référencement. Google considère donc le TTFB comme un signal important pour le classement d'un site dans les résultats de recherche.

Cela signifie que les sites web dont le TTFB est plus court auront de meilleures chances d'être classés plus haut dans les résultats de recherche.

Ainsi, même si votre site est construit de manière optimale pour plaire à Google, qu'il a du contenu adapté au SEO, etc., il perdra malgré tout des points si son temps de chargement du premier octet est trop élevé.

Si vous souhaitez soigner votre référencement web, ce fameux temps de réponse optimisé sera ainsi un bon moyen d'améliorer votre SEO.

Un temps de chargement élevé peut-il vraiment nuire à votre SEO ?

Comme nous venons de le voir, un temps de chargement du premier octet élevé peut effectivement nuire à votre SEO. Vous devez impérativement soigner l'expérience utilisateur de votre site si votre objectif est bel et bien le haut de page des moteurs de recherche tels que Google ! (Comme tous les sites web le souhaiteraient, en théorie !)

En SEO (référencement web), chaque détail compte, et l'expérience utilisateur est au cœur des critères d'évaluation des algos de Google !

Site responsive : Google apprécie une bonne vitesse de chargement

… et pénalise les sites trop lents ! Dans le cadre du Mobile First, il est d'autant plus important de soigner son TTFB, car les utilisateurs sont encore plus impatients sur mobile que sur ordinateur.

Votre site devra donc être responsive, c'est-à-dire s'adapter à toutes les tailles d'écran, et surtout, charger rapidement, quel que soit le terminal utilisé ! Si sur ordinateur, la patience des internautes est déjà limitée, elle l'est encore davantage sur mobile. Un internaute n'hésitera pas à quitter votre page, sans lire son contenu, au bout de quelques secondes si la vitesse de chargement ne lui convient pas.

Ainsi, un site trop lent sur mobile aura encore plus de mal à se classer dans les premières positions des SERP. Ne faites pas fuir vos internautes : offrez-leur en un temps record les informations qu'ils sont venus chercher sur votre article !

Quelles sont les causes courantes d'un TTFB élevé ?

Plusieurs éléments peuvent expliquer un TTFB élevé. Chaque point devra être approfondi pour optimiser l'UX (expérience utilisateur) sur votre site.

Le code source de la page

Il se peut que le code source de la page soit mal organisé. Il peut également contenir des erreurs, ou encore être trop lourd.

Autant de points qui peuvent facilement être optimisés en travaillant sur l'architecture du code, au moyen de la suppression des éléments inutiles.

La configuration de la base de données du site web

Si la base de données du site est mal configurée ou ne répond pas assez rapidement, son TTFB en souffrira. Le recours à un développeur peut ici être pertinent pour éviter de souffrir de ce manque de réactivité. Même s'il ne s'agit pas d'un "Google developers", il saura vous aider à venir à bout de vos soucis !

L'hébergement web du site est de mauvaise qualité

Un hébergeur médiocre sera source de divers soucis. Il est indispensable de choisir un hébergeur web capable d'assurer de nombreux services de qualité, dont un temps de chargement du premier octet rapide.

Attention, un serveur surchargé ou mal configuré peut également altérer votre TTFB !

Le poids des images en référencement

Si les images du site sont trop lourdes et/ou mal optimisées, la vitesse de chargement de vos pages sera forcément trop longue. En SEO, une image doit peser moins de 100 ko, et être au format .jpg ou .png. Google verra que l'internaute trouve une réponse rapide à sa recherche, et il appréciera.

Pour aller plus loin sur le sujet, nous vous recommandons de lire cet article complet au sujet de l'optimisation des images des sites web et pour le SEO. Un article avec des images sera toujours plus apprécié, mais celles-ci doivent toutefois convenir aux standards de Google !

Comment mesurer le TTFB d'un site web ?

Plusieurs outils sont disponibles pour la mesure du TTFB d'un site web. Chacun d'eux possède des avantages et des inconvénients, mais vous aidera à mesurer votre TTFB et à l'améliorer au besoin.

PageSpeed Insights

C'est l'outil de Google, il est donc logique d'utiliser celui-ci pour le référencement naturel ! Il permet de tester la vitesse de chargement d'une page web sur ordinateur et sur mobile. Il analyse également les éléments qui pourraient être optimisés pour gagner en vitesse de chargement.

Google Chrome DevTools

Les DevTools de Google Chrome sont intégrés à la plupart des navigateurs actuels, et sont particulièrement simples d'utilisation.

Pour mesurer le TTFB avec les DevTools de Chrome, rendez-vous sur la page web que vous souhaitez tester. Une fois sur cette page, ouvrez les DevTools en cliquant sur l'icône en forme de marteau (ou bien en appuyant simultanément sur Ctrl + Maj + I).

Une fois les DevTools ouverts, allez dans l'onglet "Network". Vous pourrez alors visualiser le TTFB de la page testée, ainsi que d'autres données intéressantes.

Pingdom Tools

Pingdom est un outil en ligne très complet, qui permet de tester le temps de chargement d'une page web, mais aussi de nombreux autres éléments.

L'outil va se charger et vous fournir de nombreuses données intéressantes une fois le test terminé. Parmi celles-ci, vous pourrez retrouver le TTFB de la page testée. On y trouve notamment le temps de chargement total de la page, ainsi que le poids de celle-ci.

WebPageTest

WebPageTest est également assez complet et apprécié dans la mesure du time to first byte. Il permet de tester la vitesse de chargement d'une page web, mais aussi son rendu visuel.

Son avantage, c'est qu'il est possible de sélectionner différents emplacements géographiques, et d'utiliser différents navigateurs pour effectuer les tests.

GTmetrix

GTmetrix permet d'identifier rapidement les éléments à améliorer pour gagner en temps de chargement de vos pages web.

Il est également possible de configurer des alertes pour être prévenu lorsque le site ralentit.

L'analyse du temps de chargement d'une page web se fait en mesurant le temps qu'il faut à votre navigateur pour recevoir la première donnée du serveur.

Contentsquare Speed Analysis Module

Pour utiliser Contentsquare Speed Analysis Module, il vous faudra créer un compte gratuit. L'inscription est simple et rapide, et vous pourrez ensuite profiter de l'outil sans limitation.

Une fois connecté, rendez-vous dans l'onglet "Speed analysis", puis sélectionnez la page que vous souhaitez tester. L'outil va alors se charger, et vous fournir diverses informations (dont le TTFB) une fois le test terminé.

KeyCDN Tools

L'inscription sur KeyCDN Tools est simple et rapide, et vous pourrez ensuite profiter de l'outil en illimité.

Une fois connecté, rendez-vous dans l'onglet "Performance", puis sélectionnez la page que vous souhaitez tester. Vous pouvez aussi analyser un site entier, mais cela prendra bien sûr plus de temps. KeyCDN Tools vous fournira ensuite un rapport détaillé sur la page testée. Vous y trouverez notamment le temps de chargement de la page, le nombre de requêtes HTTP, le poids du site, etc.

En plus de ces informations techniques, KeyCDN Tools vous donnera des conseils pour améliorer les performances de votre site.

Geekflare

Dernier outil intéressant pour mesurer votre TTFB ! S'il est apprécié, c'est surtout parce qu'il permet de sélectionner différents emplacements géographiques, et d'utiliser différents navigateurs pour effectuer les tests.

Pour utiliser Geekflare, vous devez simplement entrer l'URL de votre site dans la barre de recherche et appuyer sur Entrée. Geekflare effectuera ensuite un test à partir de différents endroits du globe et vous fournira les résultats avec le temps qu'il a fallu à chaque emplacement pour charger votre page.

Est-il facile de mesurer son TTFB seul ?

Les différents outils cités ci-avant vous permettront de mesurer facilement et rapidement votre TTFB. Ils sont assez faciles à prendre en main et vous permettront de comprendre en quelques minutes quels sont les freins à un bon chargement de votre site web.

En cas de besoin, il existe bien sûr quelques guides et formations sur internet pour vous aider à comprendre ces différents outils d'analyse.

N'oubliez pas qu'en améliorant votre TTFB, vous cochez une case pour vous faire bien voir de Google !

Comment réduire le temps de réponse initial du serveur ?

Il dépend de nombreux facteurs, dont certains sont plus faciles à maîtriser que d'autres.

Parmi les facteurs qui influencent directement le TTFB, on retrouve notamment la qualité du serveur, la proximité géographique entre le serveur et l'utilisateur, ainsi que le poids des pages web.

Il est donc important de bien choisir son hébergement web, en prenant en compte ces différents critères.

Pourquoi activer la mise en cache WordPress ?

L'activation de la mise en cache WordPress est une excellente façon de réduire le temps de chargement de vos pages web. En effet, en mettant en cache certaines données, l'utilisateur n'aura pas à les recharger à chaque fois qu'une page est consultée.

Il existe différents plugins WordPress qui permettent d'activer la mise en cache facilement et gratuitement. Certains sont même assez complets et offrent d'autres services intéressants, tels que la compression des images ou encore la minification du code CSS et JavaScript.

Votre hébergement compte beaucoup !

Comme on l'a dit, le choix de l'hébergement web est primordial pour garantir un bon temps de chargement des pages. En effet, si votre hébergement est trop lent ou peu fiable, vous risquez d'avoir des problèmes de TTFB.

Il est donc important de bien se renseigner avant de choisir son hébergeur, en prenant en compte les différents critères qui influencent le temps de chargement (qualité du serveur, proximité géographique, etc.).

Le CDN (réseau de diffusion de contenu)

Le CDN est une autre solution intéressante pour réduire le temps de chargement des pages (TTFB), notamment pour les images et les vidéos. En effet, en mettant votre contenu sur plusieurs serveurs à travers le monde, vous permettez aux internautes de charger les pages plus rapidement quel que soit leur emplacement géographique.

Il existe de nombreux services payants et gratuits qui vous permettent d'utiliser un CDN. Certains hébergeurs web proposent également ce service directement intégré à leur offre d'hébergement.

Compresser les contenus pour un TTFB amélioré

La compression des contenus statiques est également une bonne façon de réduire le temps de chargement. En effet, en compressant les images et les fichiers JavaScript et CSS, vous permettez au navigateur de les charger plus rapidement.

Éviter les redirections trop répétées

Les redirections sont souvent nécessaires pour améliorer l'expérience utilisateur, mais il ne faut pas en abuser. En effet, chaque redirection nécessite un certain temps de chargement, ce qui peut ralentir considérablement la vitesse de la page.

Il est donc important de bien réfléchir avant d'utiliser une redirection, et de privilégier les redirections permanentes (301) plutôt que les temporaires (302).

L'optimisation du CMS

Le CMS (content management system) utilisé pour gérer le contenu de votre site web a également son importance quand on parle de TTFB. En effet, certains CMS sont plus lourds et nécessitent plus de temps de chargement que d'autres.

Il est donc important de bien choisir son CMS en fonction des besoins de votre site web, et de privilégier les plus légers et les plus performants.

La référence dans ce domaine est WordPress, qui propose de nombreuses fonctionnalités permettant de créer des menus adaptés au SEO. Chaque version de ce CMS est par ailleurs étudiée pour optimiser votre SEO.

Il existe également d'autres CMS tels que Joomla ou Drupal, qui proposent des fonctionnalités similaires.

Le TTFB affecte-t-il les positions sur les moteurs de recherche ?

Le TTFB affecte-t-il les positions sur les moteurs de recherche ?

Le TTFB est un indicateur important de la qualité d'un site web, mais il n'est pas le seul.

Comment Google réagit-il à un TTFB élevé ?

Les moteurs de recherche prennent en compte de nombreux critères pour déterminer les positions des sites web dans leurs résultats de recherche (SEO).

Le TTFB est l'un des critères pris en compte par les moteurs de recherche. Il est donc important de travailler sur l'ensemble des facteurs qui influencent le référencement naturel. Attention toutefois à ne pas minimiser ce critère de performances calculé sur ce fameux premier octet.

Peut-on subir des pénalités Google ?

En soi, le TTFB n'est pas un critère de référencement. Il ne s'agit donc pas d'un élément qui peut vous faire subir une pénalité sur le moteur de recherche n°1 : Google.

Cependant, un temps de chargement trop long peut avoir un impact négatif sur l'expérience utilisateur, et donc sur le taux de rebond. Or, le taux de rebond est aussi l'un des critères pris en compte par Google pour déterminer les positions des sites dans ses résultats de recherche.

Il est donc important de travailler sur la diminution du TTFB.

TTFB optimisé = première étape pour améliorer le taux de conversion !

Le temps de chargement d'une page est un critère important, que ce soit pour le moteur de recherche Google ou pour les utilisateurs.

Si le taux de rebond doit être scruté à la loupe, il faut garder à l'esprit que votre objectif principal en e commerce reste le taux de conversion ! N'oubliez pas que les internautes sont de potentiels clients pour vos produits ou services… Il serait dommage de les faire fuir au terme d'une trop longue attente.

Une page qui se charge trop lentement peut en effet frustrer les internautes et les inciter à quitter le site avant même d'avoir eu le temps d'en consulter le contenu.

Ainsi, on voit bien qu'un temps de chargement trop long peut avoir un impact négatif sur le taux de conversion, et donc sur les revenus du site qui ne vendra pas ses produits.

Un bon menu peut-il limiter le temps de chargement ?

Le menu est l'un des éléments les plus importants d'une page web. En effet, c'est lui qui permet aux utilisateurs de naviguer sur le site et d'accéder aux différentes pages.

Il est important de bien choisir son menu, en fonction des objectifs du site. S'il est trop long ou trop complexe, il peut en effet ralentir le temps de chargement de la page.

Il sera alors important de privilégier les menus simples et efficaces. De plus, il est important de bien organiser le menu, en séparant les différentes sections du site. Grâce à cela, les utilisateurs pourront mieux naviguer sur le site.

TTFB : un critère de choix pour un bon SEO

Comme nous l'avons évoqué, le TTFB est donc un critère important à prendre en compte pour améliorer les performances du site. Il fait partie des solutions qui vous permettront d'atteindre le haut des résultats de Google.

Il sera cependant important de travailler sur l'ensemble des critères de référencement, afin d'améliorer la visibilité du site sur les moteurs de recherche.

Parmi les autres critères importants pour votre SEO, on peut citer :

  • la qualité du contenu,
  • la qualité des liens (liens internes et liens externes),
  • la qualité du code,
  • les balises meta, etc.

Si chaque point compte, trop de propriétaires de sites pensent encore qu'un temps de chargement un peu trop long n'est pas grave. Mais pour les internautes, ça l'est ! De fait, Google, qui apprécie une expérience utilisateur optimale, attache beaucoup d'importance à ce fameux premier octet. Le TTFB ne doit donc pas être ignoré sur vos sites internet.

En résumé…

En résumé, pour améliorer son SEO, il faut en partie se concentrer sur la vitesse de chargement de son site. Google considère le TTFB comme un signal de classement. Cela signifie que plus votre site sera rapide, mieux il sera classé dans les résultats des moteurs de recherche.

Ainsi, un temps de chargement élevé peut nuire à votre SEO et vous faire perdre des places en haut de la première page des résultats de recherche. Si vous peinez à comprendre le concept de TTFB, il est possible de suivre des formations en ligne. Une formation et quelques bons conseils seront sûrement vos meilleurs alliés pour un TTFB optimisé !