Les bons tuyaux SEO

Métier : Traffic manager, entre marketing et communication digitale

Article publié le 17 janv. 2022
Métier : Traffic manager, entre marketing et communication digitale

Le Traffic manager (encore appelé trafic manager) est un spécialiste du marketing digital chargé de développer l'audience des sites internet. Lorsqu'un projet web lui est confié, il exploite tous les canaux d'acquisition existants (référencement naturel SEO, publicité sur les moteurs de recherche, partenariat avec des influenceurs) pour accomplir sa mission. Il peut travailler aussi bien sur un site e-commerce que sur un blog ou un site vitrine. Son rôle est vital pour toute entreprise souhaitant profiter pleinement de sa présence sur le web. SEMJuice vous présente ici tout ce qu'il y a à savoir au sujet de ce métier du web.

Qu'est-ce qu'un Traffic manager ?

Tout comme le consultant SEO et le community manager, le Traffic manager est un professionnel du digital qui s'occupe de la visibilité des entreprises et des marques sur le web. Capable de porter plusieurs casquettes et de mener toute une équipe de webmarketers, c'est le responsable de l'acquisition online. Il travaille essentiellement au sein des agences spécialisées, dans les grandes entreprises, et dans les régies publicitaires. Il est sous l'autorité hiérarchique du directeur marketing.

Les compétences du Traffic manager

Les aptitudes indispensables au Traffic manager dans l'exercice de ses missions sont nombreuses. Comme tout autre expert du marketing digital, il possède une parfaite connaissance du web, de la navigation mobile et des récentes évolutions dans le domaine. Il maîtrise également toutes les pratiques promotionnelles et publicitaires qui permettent à une marque d'accroître sa notoriété sur Google et sur internet en général.

Le Traffic manager est aussi un expert en communication et en veille concurrentielle. Il sait utiliser les stratégies de tracking de liens et a une bonne maîtrise des outils d'analyses d'audience. Pour remplir pleinement son rôle et gérer une équipe pluridisciplinaire, il doit également avoir de bonnes bases en développement web. Au minimum, une bonne maîtrise des principaux langages web est indispensable : HTML, CSS, JavaScript… C'est également un fin connaisseur des aspects juridiques liés aux partenariats avec les marques et les entreprises dans le domaine digital.

Avec l'évolution des habitudes de consommation, l'expertise du trafic manager est désormais indispensable pour toutes les entreprises souhaitant digitaliser leur service et faire de la toile un levier de croissance. Les rôles confiés à ce professionnel peuvent cependant varier selon les entreprises et leur taille.

Les qualités principales du Traffic manager

Il s'agit avant tout d'un professionnel très organisé et rigoureux. Ces qualités sont indispensables pour la gestion optimale du temps et une mise en œuvre cohérente des actions stratégiques nécessaire pour le développement de l'audience d'un site. Une autre qualité essentielle à l'exercice de ce métier est la capacité à réagir vite et à anticiper les évolutions. L'expert en a besoin pour permettre aux entreprises avec lesquelles il collabore de rester compétitives dans un secteur très concurrentiel qu'est le marketing digital.

En plus de ces aptitudes de base, le trafic manager doit aussi faire preuve de certaines autres qualités :

  • bon sens de négociation,
  • esprit collaboratif,
  • grande curiosité,
  • sens de la méthode poussé,
  • bon relationnel client pour interagir facilement avec les partenaires

Enfin, ce métier requiert une gestion sans faille des émotions et du stress.

Les domaines d'intervention du Traffic manager

Le Traffic manager intervient dans plusieurs domaines liés à l'amélioration de la visibilité des sites web et à l'accroissement de leur audience.

Le référencement naturel

Le SEO s'appuie sur trois éléments essentiels pour améliorer naturellement le positionnement d'un site internet sur Google : l'aspect technique, le contenu, le netlinking. Le Traffic manager intervient principalement sur les deux derniers aspects. Il coordonne la création des contenus ainsi que leur mise en ligne en s'assurant que les bonnes pratiques soient respectées. Sur cet aspect spécifiquement, le trafic manager a intérêt à mettre l'accent sur la création d'un contenu de qualité pour obtenir de bons résultats.

En effet, Google et les autres moteurs de recherche sont de plus en plus exigeants sur la qualité des contenus qu'ils mettent en avant sur les pages de résultats. Ceux-ci doivent nécessairement être rédigés à l'intention des utilisateurs (et non suroptimisées pour des robots), avoir une forte valeur ajoutée, et être bien structurés. Le Traffic manager collabore étroitement avec les rédacteurs web à cette étape du processus. Cela ne le dispense cependant pas de la nécessité d'avoir d'excellentes capacités rédactionnelles et un sens du détail poussé pour pouvoir veiller à la qualité des contenus.

En ce qui concerne l'aspect netlinking, le Traffic manager intervient pour accroître la popularité des sites qui lui sont confiées via une stratégie de liens. Il peut se servir pour cela de techniques telles que le linkbaiting ou l'achat de liens et sollicite généralement des agences spécialisées comme SEMJuice.

Le référencement payant

Le trafic manager est un spécialiste du SEA (search engine advertising). Il aide les entreprises à acquérir des visiteurs et de potentiels clients via la publicité sur Google. Son intervention peut aller de la mise en œuvre des campagnes SEA jusqu'au suivi de leurs résultats en passant par le monitoring des campagnes en cours.

Le Social Média Optimization

Les réseaux sociaux sont aujourd'hui des canaux de communication incontournables en marketing digital. Ils permettent de toucher un public correctement ciblé et d'inciter les consommateurs à l'engagement. Le spécialiste en traffic management intervient dans le domaine du Social Media Optimization (SMO) pour aider les entreprises à renforcer leur présence digitale grâce à ses canaux. Son rôle s'apparente ici à celui d'un community manager. Il coordonne ou s'occupe directement de la création de contenus, de la publication des messages, de la configuration des publicités payantes…

Le retargeting et l'emailing

Le Traffic manager s'occupe des stratégies d'emailling et de retargeting des entreprises et des marques avec lesquelles il collabore. Il met en œuvre des campagnes de relance afin d'optimiser la conversion en clients des visiteurs. Ces derniers ont été attirés via les différents canaux online des entreprises, mais ne sont pas encore passés à l'action. Son rôle va donc bien au-delà de celui d'un simple apporteur de trafic.

Les principales missions du Traffic manager

Le Traffic manager s'occupe globalement de l'étude des métriques d'un site, de l'élaboration d'un plan, de la création des campagnes et du tracking. À chacune de ces étapes, il doit bien souvent collaborer avec plusieurs autres professionnels du marketing digital.

Analyse des métriques et du positionnement du site

Lorsqu'un site est confié à un Traffic manager, la première mission qu'il accomplit est celle de l'évaluation des métriques. Cela lui permet de faire un état des lieux de l'existant afin d'identifier les axes à explorer pour la mise en œuvre d'un plan d'acquisition efficace. Le Traffic manager utilise pour cela des outils tels que Google Analytics pour analyser différentes métriques : nombre de pages vues par les internautes, nombre de visiteurs uniques, taux de rebond, taux de conversion…

Ce professionnel s'occupe également de l'analyse du positionnement du site qui lui est confié sur les moteurs de recherche. Avec des outils payants, il peut voir avec précision les performances des contenus du site relatives aux principales requêtes visées. Cet audit préliminaire est très important pour la budgétisation et pour la bonne organisation du travail.

Élaboration d'une stratégie d'acquisition et d'optimisation de trafic

Le Traffic manager est le professionnel chargé d'élaborer le plan qu'une marque ou une société doit mettre en œuvre sur son site. Pour cela, il fait intervenir une multitude de canaux et de procédés d'optimisations :

  • le référencement naturel,
  • le SEA,
  • la publicité sur les réseaux sociaux,
  • l'achat d'espaces publicitaires sur d'autres sites,
  • l'emailing.

Chacun de ces leviers est intégré dans le plan d'acquisition de trafic en fonction des résultats de l'audit et de la nature du projet. Par exemple, s'il s'agit d'un site nouvellement créé, les recommandations du Traffic manager seront différentes de celles qui formulerait pour un site existant avec une bonne base en référencement naturel. L'objectif de cette démarche est d'attirer sur le site un maximum de visiteurs ciblés en vue de booster le chiffre d'affaires et la compétitivité de la marque.

Création et mise en œuvre des campagnes d'acquisitions

Après avoir élaboré un plan d'acquisition et d'optimisation de trafic, le Traffic manager se charge de sa mise en œuvre. Il conçoit pour cela les stratégies et les met en œuvre. Celles-ci peuvent être de différentes formes selon les actions jugées nécessaires : campagne SEA, campagne d'emailing, netlinking…

Le netlinking occupe une place très importante dans toute démarche d'acquisition d'audience ou d'amélioration de visibilité digitale. Il consiste pour l'entreprise à multiplier les liens entrants qualitatifs pointant vers son site pour booster la popularité de celle-ci aux yeux des robots de Google. Pour mettre sur pied une campagne de netlinking efficace, il faut pouvoir contrôler un certain nombre d'éléments :

  • la provenance des liens (domaine référent),
  • les textes d'ancres,
  • le rythme d'acquisition des backlinks,
  • la position des backlinks sur les pages qui les héberge…

Une parfaite maîtrise du fonctionnement de Google et des compétences très pointues en référencement naturel sont indispensables pour mener à bien cette mission. Le Traffic manager peut donc faire appel à une agence spécialisée en netlinking comme SEMJuice pour déléguer cette partie de son travail. Nos experts s'occupent de tous les aspects liés à la mise sur pied d'une campagne de netlinking pour garantir à chaque client des résultats probants, sans prise de risques.

Demandez un audit et un devis gratuit pour une stratégie de netlinking

En dehors du netlinking, le Traffic manager gère les actions visant à améliorer l'e-réputation de la société et à obtenir un maximum d'engagement de la part des internautes.

Tracking et analyse des actions menées

Lorsque la mise en œuvre des stratégies d'acquisition est terminée, il faut à présent analyser les retombées et les résultats. Cette mission est également confiée à ce professionnel. À l'aide de solutions de reporting du parcours client et d'évaluation des KPI, il peut définir avec précision le retour sur investissement (ROI) des différents canaux exploités. Il peut également mesurer l'impact réel des actions menées sur différentes métriques du site : taux de conversion, taux de rebond…

Cette partie du travail est complétée par la veille technologique et concurrentielle que le Traffic manager doit faire constamment pour s'assurer que les marques avec lesquelles il collabore sont en phase avec les dernières tendances.

Comment devenir Traffic manager ?

Le métier de Traffic manager est accessible à tout passionné du web qui remplit les conditions nécessaires pour l'exercer. De longues études ne sont pas forcément nécessaires.

Les formations pour devenir Traffic manager

Il n'y a aucune formation universitaire ou académique qui permet de sortir gestionnaire de trafic. Les personnes qui ont les diplômes suivants au niveau Bac + 3 sont toutefois bien placées pour se lancer dans l'aventure :

  • licence professionnelle dans les métiers du marketing opérationnel,
  • BUT informatique communication,
  • BUT métiers du multimédia et de l'internet,
  • Licence professionnelle en e-commerce et marketing numérique.

Au niveau bac + 5, un master professionnel en marketing ou un diplôme d'école de commerce sont de bons points de départ pour faire carrière dans le métier de Traffic manager.

En dehors du cursus académique, il y a aussi des formations à distance que vous pouvez suivre pour acquérir des notions dans le domaine ou pour renforcer vos acquis. Avoir une expérience concluante dans l'exercice de ce métier est important pour décrocher un poste de gestionnaire de trafic dans une entreprise. Les offres d'emploi pour ce métier sont très fréquentes sur les portails de recrutement en web marketing.

Le salaire d'un Traffic manager

Le salaire d'un Traffic manager dépend essentiellement de son niveau d'expérience, de la taille de l'entreprise dans laquelle il travaille et de son niveau hiérarchique. En moyenne, ce professionnel du marketing digital gagne entre 25 000 et 40 000 euros par an lorsqu'il est jeune cadre. Après plusieurs années d'expérience, le Traffic manager senior tourne entre 45 000 et 65 000 euros en moyenne par an. C'est donc un métier devenu très attractif d'un point de vue financier.

Les possibilités d'évolutions d'un Traffic manager

Selon ses performances et son plan de carrière, un Traffic manager a plusieurs possibilités d'évolution. Il peut par exemple se spécialiser dans un domaine en particulier : vente d'espaces dans une régie publicitaire, e-merchandising… Il peut également devenir chef d'une équipe de Traffic managers travaillant au sein d'une grande société.