Les bons tuyaux SEO

WordPress : les éléments essentiels pour bien référencer son site

Article publié le 14 juin 2021
WordPress : les éléments essentiels pour bien référencer son site

WordPress fait partie des CMS (Content Manager System) les plus utilisés sur le web. En 2021, environ 40% de tous les sites web sont administrés depuis WordPress. Lors de sa création en 2003, WordPress était principalement utilisé pour créer des blogs. Aujourd'hui, grâce à sa myriade de thèmes et de plugins ainsi qu'à la modification en profondeur de son code, il est également utilisé pour la création de sites vitrine et même de sites e-commerce avec l'extension WooCommerce.

WordPress doit son succès à sa facilité d'utilisation et son immense communauté dans laquelle il est possible de trouver toutes les réponses à ses questions. Nul besoin d'être développeur ou fin connaisseur, ce CMS rend accessible la création et l'administration d'un site web. D'un point de vue technique, WordPress est un CMS open-source sous licence GPLv2. Cela signifie que tout le monde peut l'utiliser et modifier le code à sa guise. Vous l'aurez donc compris, WordPress ne montre presque aucune limite !

Pourquoi et comment utiliser WordPress ?

WordPress est l'outil idéal pour les PME et les blogueurs qui n'ont pas nécessairement le temps, les moyens ou l'envie de se lancer dans un développement “maison”, coûteux et qui peut rapidement montrer ses limites. Il permet de mettre en ligne rapidement un site “propre”, mais attention, en termes de SEO (référencement naturel), de nombreuses précautions doivent être prises afin d'être visible sur Google et les autres moteurs de recherche.

Les 10 étapes incontournables pour créer et optimiser son site WordPress

Bien choisir son thème WordPress en fonction de ses besoins

Il s'agit ici de l'étape la plus importante de votre projet de création ou refonte de site. Le thème constitue la base de votre site. Avant de le choisir, il est primordial de déterminer les fonctionnalités essentielles pour votre activité et celles qui sont secondaires. Voici nos quelques conseils de base pour bien choisir votre thème WordPress :

  • Choisissez un thème simple : la multiplication des fonctionnalités alourdit les sites et met à mal les performances. Allez donc à l'essentiel.
  • Choisissez un thème en “responsive design” : la plupart des thèmes proposés sont aujourd'hui compatibles avec les versions mobiles. Mais certains offrent une expérience utilisateur plus agréable que d'autres. Testez donc en profondeur les 2 versions (desktop et mobile) avant de faire votre choix.
  • Envisagez l'achat d'un thème premium : les thèmes gratuits sont parfaits pour ceux qui disposent d'un budget limité, mais ils peuvent présenter certains problèmes de code ou de mise à jour. Par ailleurs, sur les thèmes gratuits, le support technique n'est généralement pas très efficace.
  • Choisissez un thème optimisé pour le référencement naturel : vous trouverez beaucoup de thèmes soi-disant “SEO Friendly”, mais en pratique, ce n'est pas souvent le cas. Les thèmes sont mis au point par des développeurs et des web-designers et non pas par des référenceurs. Nous vous recommandons donc vivement de demander conseil auprès d'un expert SEO.

Autoriser le référencement et la visibilité sur les moteurs de recherche

Pendant la phase de développement, il est d'usage de mettre son site en “noindex” pour éviter qu'il soit exploré et indexé par les moteurs de recherche. L'une des erreurs les plus courantes lorsque le site Web est terminé est d'oublier de décocher la case “demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site” dans les réglages du backoffice (Paramètres > Lecture > Visibilité pour les moteurs de recherche). Si elle n'est pas décochée, votre site ne sera jamais vu ni indexé et n'aura aucune chance de générer du trafic. Cette case ajoute en effet les balises meta noindex et nofollow à l'en-tête de votre site Web et empêche les robots d'indexer votre site.

Pour rappel, le fichier robots.txt est un outil important du serveur pour communiquer directement avec les moteurs de recherche. Vous pouvez l'utiliser pour leur indiquer les parties de votre site que vous voulez qu'ils indexent et celles que vous ne voulez pas. Pour cette raison, un fichier robots.txt supplémentaire est souvent utilisé pour contrôler l'indexation pendant le développement. C'est une bonne chose, sauf quand on oublie de le modifier une fois la page mise en ligne !

Les URLs lisibles ou permaliens

Les Permalinks sont les URLs permanentes de votre article ou texte de blog ou de votre page sur votre site WordPress. Le principal problème avec les permaliens dans WordPress, aussi intéressants soient-ils, est que le paramètre de permalien par défaut - celui avec lequel WordPress est préinstallé - n'est pas optimisé pour le SEO. Vous pouvez modifier la structure de vos permaliens à tout moment. Cependant, cela modifiera l'URL de vos pages et peut entraîner une baisse de trafic. Il est donc toujours préférable de configurer votre site Web avec la structure de permalien que vous souhaitez dès le départ.

WordPress propose une dizaine de variables pour vos permaliens. Cependant, elles ne sont pas toutes utiles, comme par exemple l'heure, les minutes et secondes… En pratique, la plupart des sites Web administrés avec WordPress utilisent les structures de permalien suivantes :

  • Nom de l'article (/%nomdelarticle%/ => www.exemple.com/titre-de-larticle/) : le nom de l'article est très populaire auprès des propriétaires de WordPress car il génère des URL courtes et mémorisables.
  • Catégorie et nom (/%categorie%/%nomdelarticle%/ => www.exemple.com/nomdelacategorie/titre-de-larticle/) : il s'agit ici d'une structure hiérarchique du contenu sur votre site Web qui permet aux visiteurs de savoir quel type d'article ils consultent. Elle permet également d'insérer le plus grand nombre de mot-clés dans votre URL, ce qui est toujours bon à prendre côté SEO.
  • Date et nom complets (/%annee%/%numérodumois%/%jour%/%nom-de-larticle%/ -> www.exemple.com/2021/05/27/titre-de-larticle/) : les sites d'information à fort trafic peuvent publier des dizaines d'articles par jour. C'est pourquoi la plupart de ces sites utilisent la structure de permalien date et nom. Cette structure d'URL est toutefois à proscrire si vous publiez du contenu “intemporel” et/ou qui peut être mis à jour régulièrement.

L'importance du fil d'Ariane (ou breadcrumb)

Le fil d'Ariane, dans le cadre de WordPress est composé des liens de navigation qui apparaissent en haut d'un article ou d'une page. Ils montrent aux utilisateurs les catégories de niveau supérieur qui les ont conduits au contenu qu'ils sont en train de consulter et permettent également de naviguer plus facilement vers les pages précédemment consultées. Les fils d'Ariane indiquent clairement les relations entre les différents éléments de contenu de votre site. Ainsi, les robots d'exploration des moteurs de recherche peuvent plus facilement comprendre la structure de votre site web. Ils sont donc un repère essentiel aussi bien pour l'internaute que pour les robots de Google et des autres moteurs de recherche.

Il existe trois types de fil d'Ariane sur WordPress :

  • Basé sur la hiérarchie des catégories.
  • Basé sur les attributs : ce type de fil d'Ariane est surtout utilisé dans le e-commerce. Il affiche les attributs que l'utilisateur a recherchés et qui l'ont conduit au produit qu'il consulte actuellement.
  • Basé sur l'historique : lorsque les utilisateurs se déplacent d'une page à l'autre de votre site, ces fils d'Ariane les ramènent à leur point de départ.

Concernant le référencement naturel, nous recommandons plutôt l'utilisation des fils d'Ariane basés sur la hiérarchie des catégories ou des attributs. Ces derniers renforcent en effet la cohérence entre les pages et permettent d'optimiser le maillage interne. Pour mettre en place un fil d'Ariane sur votre site WordPress, plusieurs plugins existent comme Yoast SEO, mais le plus simple reste de choisir un thème proposant nativement un système de fil d'Ariane.

Créer un sitemap (plan de site)

S'il n'a pas un impact direct sur le référencement naturel, le sitemap permet toutefois de faciliter l'accès aux pages profondes du site via un fichier XML, formaté pour les robots. Il s'agit en effet d'un texte composé d'une simple liste d'URLs que vous mettez à la disposition des internautes et des robots. Vous pouvez également y inclure d'autres métadonnées pour aider les moteurs de recherche à indexer votre site, comme par exemple :

  • la date de la dernière modification d'une page internet.
  • la priorité que vous souhaitez que les moteurs de recherche donnent à la page (bien qu'elle ne soit pas forcément suivie).
  • la fréquence de modification de la page.

Techniquement, les fichiers sitemap.xml sont limités à 50 000 URLs. Si votre site comprend plus de 50 000 URLs, vous pouvez inclure un "sitemap de vos sitemaps" pour augmenter ce nombre. Autrement dit, vous pouvez faire plusieurs sitemaps de 50.000 URLs, répertoriés dans 1 seul sitemap.

Pour créer un sitemap sur son site WordPress, la solution la plus simple est d'utiliser le plugin Yoast SEO. Pour créer un sitemap XML avec l'extension Yoast SEO, il suffit simplement d'installer et d'activer le plugin gratuit Yoast SEO. Par défaut, Yoast SEO crée un sitemap à votresite.com/sitemap_index.xml

Ajouter son site Web sur la Google Search Console

Google Search Console est un service gratuit mis à disposition par Google qui permet d'obtenir un grand nombre d'informations sur votre site et les comportements des utilisateurs (pages les plus populaires, contenus les plus visités, devices utilisés…). Il met également en évidence les erreurs détectées (404 ou 5xx) ainsi que les failles au niveau des performances et de la compatibilité mobile. GSC permet enfin de soumettre un sitemap et de vérifier son robots.txt.

Pour utiliser la Google Search Console, vous devez d'abord ajouter et vérifier votre site web. Plusieurs méthodes de validation vous sont proposées (HTML tag, fichier HTML à uploader, vérification via le fournisseur du nom de domaine ou ajout du code Google Analytics).

Créer un compte Google My Business

Google My Business est un outil intéressant pour gagner en visibilité sur Google, particulièrement pour les recherches locales. Il permet d'afficher le bloc d'informations à droite des résultats de recherche, dans lequel figurent notamment les avis, les horaires d'ouverture, l'adresse et certaines actualités. La création du compte et son administration sont très rapides, il serait donc dommage de s'en passer.

Création des pages réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus un levier incontournable pour le référencement naturel. Les liens qu'ils génèrent ne transmettent aucune popularité, toutefois, ils améliorent votre notoriété et votre image de marque et participent donc indirectement à la création de backlinks 100% naturels.

Obtenir des backlinks de qualité

Pilier majeur du SEO, le netlinking (ou acquisition de backlinks) doit faire partie de votre stratégie de référencement. Un site WordPress bien optimisé et au contenu bien optimisé (titre, mots-clés, sujet de fonds, champ sémantique, texte sans fautes, etc.) n'est rien sans backlinks de qualité. Pour ce faire, plusieurs solutions s'offrent à vous (partenariats, achat de liens sur des plateformes spécialisées…), mais la plus pérenne consiste à confier votre netlinking à des experts. Il s'agit en effet du levier le plus puissant mais aussi le plus dangereux.

Chez SEMJuice, nous nous occupons de A à Z de votre campagne de netlinking et assurons sa pérennité. Nous mesurons et maîtrisons tous les risques inhérents au netlinking pour vous garantir une belle progression sans risque de pénalité (Google Penguin).

Demandez un audit et un devis gratuit pour une stratégie de netlinking

 

Les extensions WordPress pour le SEO

WP rocket et l'outil AMP

WP Rocket est un plugin de cache qui permet d'accélérer le chargement des pages de votre site internet dès son activation. Avec l'arrivée des Core Web Vitals, il s'agit d'un plugin à considérer rapidement. Celui-ci peut d'ailleurs être combiné avec l'outil AMP de WordPress conçu pour apporter facilement la puissance d'AMP à votre site WordPress tout en s'intégrant aux thèmes et plugins existants.

Woosidebars

WooSidebars est une extension qui permet de modifier facilement les widgets qui s'affichent dans une barre latérale en fonction d'un contexte. Il s'agit donc du plugin idéal pour ajouter des liens contextualisés et renforcer ainsi vos silos.

Yoast SEO

Yoast SEO est l'un des plugins WordPress les plus populaires. Il permet de contrôler facilement les titres et les méta-descriptions, de définir les mots-clés ciblés et de suivre la fréquence à laquelle vous les utilisez dans vos contenus, de gérer les sitemaps et bien plus encore. Il s'agit d'un plugin complet qui doit faire partie de votre boîte à outils SEO.

Imagify

Imagify est l'outil d'optimisation d'images le plus abouti. En quelques clics, il est possible de compresser et redimensionner les images et autres vignettes. Il est même possible de convertir les images dans les formats de nouvelle génération pour optimiser vos performances.

WPML

Il s'agit d'un plugin destiné aux sites multilingues. Il permet à l'éditeur de traduire le contenu de son site en plus de 40 langues tout en assurant ses arrières côté SEO (balisage hreflang notamment).

YARPP

YARPP est l'un des meilleurs plugins WordPress pour afficher des articles connexes sur votre blog. Grâce à lui, vous pourrez améliorer la pertinence de vos articles suggérés, en termes d'UX et de SEO.

Redirection 301/302

Le plugin de redirection 301 et 302 vous permet de rediriger les pages en 404 vers différentes pages en utilisant des redirections 301. Il peut également être utilisé pour créer des liens personnalisés en 302, ce qui est particulièrement intéressant en affiliation.

Easy table of contents

Grâce à ce plugin, vous pouvez intégrer une table des matières à vos articles qui boostera le positionnement de votre page. En plus d'améliorer l'UX, vous créerez des ancres de liens vers des paragraphes spécifiques à partir de chaque titre et sous-titre. Vous aiderez alors Google à mieux comprendre la structure de votre article et pourrez utiliser les liens des ancres dans votre maillage interne ou vos backlinks. Il s'agit d'ailleurs d'une technique utilisée dans les cocons sémantiques, car elle renforce l'ancre de lien.

Conclusion

WordPress est donc un excellent CMS pour créer un site internet ou un blog. Sa version native est devenue suffisamment performante pour être utilisée par les plus novices. En termes de SEO, comme pour tous les CMS, il nécessite néanmoins certaines optimisations afin d'améliorer votre visibilité.