publié le 13 sept. 2021
Keyword Stuffing

Définition SEO du Keyword Stuffing

Le keyword stuffing est une technique SEO qui consiste à utiliser une quantité très importante de mots clés dans un contenu web. Cette pratique assimilée à du spam vise à suroptimiser les pages pour améliorer leur positionnement dans les moteurs de recherche. Comment fonctionne exactement le keyword stuffing ? Cette technique est-elle utile pour votre SEO ? Découvrez dans cet article l'essentiel à savoir sur le bourrage de mots-clés dans l'univers du référencement naturel.

Qu'est-ce que le Keyword Stuffing ?

En SEO, qui dit mot-clé dit également optimisation et visibilité. En effet, pour qu'une page internet figure dans les SERPs en réponse à une requête, le terme correspondant à cette demande doit apparaître à une certaine fréquence dans son contenu. Cette importance des mots-clés dans l'optimisation web pousse certains propriétaires de sites à faire du keyword stuffing. Derrière cet anglicisme se cache un concept assez simple : le bourrage ou l'accumulation de mots-clés.

Il s'agit d'une méthode qui consiste à utiliser le mêmes termes clés à de nombreuses reprises dans un texte, au détriment du contenu et de la lisibilité par l'internaute. Sur un site, cela peut toucher plusieurs éléments :

  • La balise title
  • La meta-description
  • Les balises Hn
  • Le corps du document

C'est le cas par exemple lorsque vous utilisez votre mot-clé principal plus de 5 fois dans la meta-description ou lorsqu'il apparaît plus de 50 fois dans un corpus de 500 mots.

Quelle est l'utilité du Keyword Stuffing ?

Il y a encore quelques années, la fréquence d'utilisation des mots-clés était le principal critère de positionnement sur les premiers moteurs de recherche. À cette époque, il suffisait de répéter les mêmes expressions en plusieurs variantes (minuscule et majuscule, singulier et pluriel, masculin et féminin) pour avoir un bon positionnement sur ces requêtes. L'accumulation de mots-clés était donc perçue comme la meilleure stratégie d'optimisation.

Le bourrage de mots-clés : une stratégie obsolète ?

Si autrefois l'accumulation de mots-clés était utile pour le classement des URLs dans les SERPs, il est important de savoir que la tendance n'est plus la même. En effet, avec le développement et l'amélioration de nouveaux algorithmes, les critères de pertinence des moteurs ont grandement évolué. L'utilisation abusive des mots-clés a donc perdu toute sa valeur. Cette méthode est désormais obsolète et n'a plus aucun poids dans l'optimisation des plateformes en ligne.

Le Keyword Stuffing assimilé à du Black Hat ?

Depuis quelques années, la technique de répétition de mots-clés n'est plus d'actualité pour prétendre à la première place dans la page de résultats. En plus d'être complètement désuète, cette méthode est assimilée à du spam. La plupart des moteurs de recherche actuels la considèrent comme du Black Hat SEO et pénalisent les plateformes qui continuent de l'utiliser.

Qu'est-ce qu'une pratique dite Black Hat ?

En référencement naturel, le Black Hat SEO consiste à utiliser des méthodes contraires aux recommandations SEO pour tenter de manipuler les robots, afin d'avoir une meilleure visibilité. Si autrefois ces pratiques se limitaient aux contenus cachés et aux pages satellites, elles se déclinent aujourd'hui en une multitude de techniques. Il s'agit de diverses méthodes non éthiques parmi lesquelles figurent l'accumulation de mots-clés et d'autres pratiques, telles que :

  • Le Cloaking
  • Les redirections abusives
  • Les échanges de liens
  • Le Negative SEO
  • Le Duplicate content

Ces différentes techniques ont pour objectif de contourner les guidelines des principaux moteurs pour positionner « artificiellement » une page dans la SERP.

Qu'en dit Google ?

L'objectif principal de Google, c'est de proposer des résultats pertinents aux requêtes des internautes tout en offrant une bonne expérience utilisateur. Les techniques SEO abusives n'étant pas en accord avec ces termes et conditions, le moteur de recherche californien les considère comme une violation de ses guidelines. Ainsi, lorsque ses spiders détectent un usage abusif de mots-clés sur une page, Google n'hésite pas à mettre en œuvre une sanction sévère. À ce titre, de nombreuses plateformes en ligne ont déjà été pénalisées depuis l'avènement du fameux « Penguin » en 2012.

Le Keyword Stuffing, une pratique SEO à éviter

Vous envisagez de mettre en place une stratégie de marketing digital pour optimiser le classement de votre site internet dans les SERPs ? Pour atteindre votre objectif, la suroptimisation est l'une des principales techniques que vous devez absolument éviter.

Dégradation de la qualité des contenus

Le principe de base de la suroptimisation, c'est de remplir une page web avec une longue liste de mots ciblés, sans se soucier de la lisibilité du texte. La qualité de l'information proposée s'en trouve donc altérée. Certains concepteurs de sites dissimulent ce type de contenus aux internautes en utilisant la méthode de texte blanc sur fond blanc ou celle d'image superposée sur le texte. Ce type de contenu caché étant toujours visible pour les robots et les algorithmes, le risque de sanction est élevé.

Mauvaise expérience utilisateur

En plus de dégrader la qualité des articles publiés, la suroptimisation exerce un impact négatif sur l'expérience utilisateur (UX) des plateformes en ligne. En effet, plus les articles contiennent de mots-clés, moins ils seront faciles à lire et à comprendre par les visiteurs. Ces derniers ne tarderont pas à fermer la page en raison de la mauvaise qualité du document. Ce qui entraîne une augmentation significative du taux de rebond, puisque les utilisateurs passeront très peu de temps sur le site. Lorsque cela arrive, les crawlers considèrent que la plateforme concernée offre une mauvaise expérience utilisateur.

Risque de pénalité Google

Panda, Penguin, Colibri, actions manuelles… Le moteur de recherche californien dispose d'un arsenal de pénalités pour sanctionner l'utilisation des techniques abusives, telle que la suroptimisation. Ainsi, lorsque vous utilisez une quantité démesurée de mots-clés sur votre site, vous risquez d'être sanctionné par un filtre Penguin ou une action manuelle Google. Une telle pénalité entraîne généralement une perte de trafic et de positionnement dans la SERP. Dans certains cas, Google supprime le site concerné de son index.

Pour éviter cela, il est recommandé d'utiliser un cocon sémantique, avec des synonymes, des dérivés ainsi que des termes associés à la thématique principale. Cela aide à éviter la répétition des mêmes mots et expressions dans l'ensemble du corpus.