publié le 12 juil. 2022
Growth hacking

Définition SEO de Growth Hacking

Lorsque la plupart des gens entendent le terme "growth hacking" (piratage de croissance ou bidouillage de croissance), ils pensent à l'exemple tristement célèbre d'Airbnb. L'entreprise est passée de deux personnes dans un appartement de San Francisco à plus de 2 000 employés en seulement quatre ans en utilisant des méthodes peu orthodoxes pour acquérir de nouveaux utilisateurs.

Mais qu'est-ce que le growth hacking exactement ? Comment pouvez-vous l'utiliser pour développer votre entreprise et son site web ? Et peut-on en user sans dépasser les limites de la légalité comme l'a fait Airbnb ? (spoiler : oui !)

Growth hacking marketing : définition

Inventé par Sean Ellis, ce concept n'est autre qu'un ensemble de méthodes destinées à faire croître rapidement une startup et son site internet, en utilisant des techniques marketing. L'objectif d'un growth hacker est non seulement d'acquérir de nouveaux clients aux entreprises qui l'emploient, mais aussi de les fidéliser et de les convertir en utilisateurs actifs.

Pour cela, il utilise tous les outils à sa disposition : webmarketing (SEO, SEA, content marketing, e mail...), médias sociaux (marketing d'influence, community management...), partenariats, etc. Tout est bon à prendre si cela permet d'atteindre ses objectifs !

Growth hacking : objectif SEO

Pour atteindre vos objectifs SEO, des actions de growth hacking peuvent vous aider.

CTR

CTR, position dans Google, ROI... toutes ces notions sont liées au référencement. Mais comment progresser sur ces différents critères ? La réponse est dans le growth hacking.

L'objectif principal du growth hacking est d'aider une entreprise à se développer rapidement et durablement. Pour cela, différents leviers peuvent être activés comme l'acquisition de trafic, l'optimisation du taux de conversion, etc.

Google Alerts

L'une des premières choses à faire lorsque vous voulez faire du growth hacking pour votre référencement est de mettre en place des alertes Google.

Google Alerts est un service proposé par la firme américaine qui permet de recevoir des alertes par email ou via un flux RSS, dès que Google indexe des pages contenant des mots clés que l'on a choisis.

Créer des pages automatisées

La création de pages automatisées est une autre façon de faire du growth hacking. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des outils comme IFTTT ou Zapier. Ces deux services proposent le même principe : la création de " recettes " ou de " Zaps " qui permettent, grâce à différents déclencheurs, de lancer une action.

Par exemple, vous pouvez créer une recette qui publie automatiquement un lien vers vos nouveaux articles de blog sur votre compte Twitter.

Le growth hacking : pour qui ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette technique n'est pas uniquement réservée aux start-ups. Des entreprises de toute taille se tournent vers cette approche pour relancer leur croissance.

Les avantages du growth hacking ? C'est simple :

  • des résultats rapides et significatifs,
  • des coûts réduits,
  • des actions personnalisées et ciblées sur votre site web et les techniques associées,
  • une visibilité accrue,
  • un meilleur retour sur investissement.

Que du bonheur, non ?

Growth Hacking : la stratégie du piratage de croissance

Finalement, tout cela, ce n'est ni plus ni moins que du marketing !

Quelle différence avec une stratégie marketing classique ?

Le Growth hacking consiste à "activer la croissance " d'une entreprise de manière accélérée pour une croissance rapide de son chiffre d'affaires.

La principale différence avec le marketing classique est que le growth hacking est une expérience beaucoup plus créative et innovante.

Inbound marketing : quelle différence ?

Les deux approches sont similaires, mais l'inbound marketing s'inscrit davantage dans la durée. L'objectif n'est pas seulement d'acquérir de nouveaux utilisateurs, mais aussi de les garder sur le long terme en leur proposant du contenu de qualité.

Le growth hacking est principalement utilisé pour stimuler la croissance d'une entreprise (start up ou autre) à court terme.

Un marketing trop agressif ?

Cette notion est souvent présentée comme une curiosité, la technique marketing folle et immorale des startups. Pourtant, cette image est loin de la réalité : c'est un état d' esprit, une méthode de travail, bien plus qu'un ensemble d'actions marketing.

Pour faire simple, si vous voulez adopter un état d'esprit de growth hacking, vous devez être créatif, sortir des sentiers battus et être prêt à prendre des risques.

Les techniques de Growth Hacking

En SEO, il existe trois types de Hacking de croissance : le growth hacking blanc, gris et noir.

L'objectif des growth hackers est d'obtenir plus d'utilisateurs par tous les moyens nécessaires, ce qui inclut le hacking gris et noir. Pour sa part, le growth hacking blanc respecte toutes les règles !

Le growth hacking gris consiste principalement à utiliser des tests de conversion ou à optimiser votre entonnoir de vente pour la collecte de données.

Le Black Growth Hacking va plus loin avec des logiciels d'automatisation qui peuvent ajouter de nouveaux abonnés sur LinkedIn ou automatiser l'envoi d'e-mails après que les gens se soient désinscrits d'une liste d' adresses emails.

Ces deux dernières techniques ne sont utilisées que de manière "invisible" car elles sont illégales, mais restent très efficaces pour générer du trafic en exploitant les clients des concurrents. Une adresse e mail est en effet précieuse dans la vente, alors pour certains : tous les moyens sont bons pour enrichir leurs carnets contenant des adresses email de clients potentiels.

Le funnel AAARRR (pirate funnel)

Si l'on connait le AARRR, on va ici aller plus loin avec le concept AAARRR. Ce concept a été popularisé par Dave McClure avec la start up pirate metrics.

L'entonnoir AAARRR est composé de 5 étapes qui vous aideront à identifier les leviers de croissance de votre start up. À ces cinq points, un autre est ajouté : Awarness ou visibilité.

Awareness (visibilité)

La première étape de l'entonnoir est la sensibilisation. L'objectif est de rendre votre produit ou service visible pour votre cible. Pour ce faire, vous devrez identifier les canaux qui vous permettront de toucher le plus grand nombre de personnes sur votre marché.

Vous pouvez utiliser différents leviers d'acquisition tels que le SEO (Search Engine Optimization), le SEA (Search Engine Advertising), les réseaux sociaux, les PR (Public Relations), les influenceurs, le content marketing, l'emailing, etc.

Acquisition (acquisition)

La deuxième étape est l'acquisition. À ce stade, l'objectif est de convertir les visiteurs en utilisateurs de votre produit ou service. Pour ce faire, vous devez leur offrir une proposition de valeur qui répond à leurs besoins et à leurs attentes.

Vous devrez mettre en place divers leviers de conversion tels qu'une page de renvoi bien conçue, un appel à l'action clair et concis, une proposition de valeur solide, etc.

Activation

La troisième étape est l'activation. L'objectif est de transformer les nouveaux utilisateurs en utilisateurs actifs de votre produit ou service. Pour cela, il est important qu'ils trouvent votre produit ou service utile et facile à utiliser.

Vous devrez mettre en place différents leviers d'engagement tels qu'un processus d'onboarding adapté aux besoins de vos utilisateurs, des notifications push, des emails déclenchant certains comportements d'utilisateurs, etc.

Rétention

La quatrième étape est la rétention. L'objectif ici est de garder vos utilisateurs actifs en s'assurant de leur satisfaction vis-à-vis de votre produit ou service. Pour ce faire, vous devez leur offrir un produit ou un service en constante évolution et qui répond à leurs besoins.

Vous devrez mettre en place différents leviers tels que le support client, les mises à jour régulières, les nouvelles fonctionnalités, etc.

Recommandation

La cinquième étape est la recommandation. L'objectif est de transformer vos utilisateurs actifs en ambassadeurs de votre produit ou service. Pour cela, ils doivent être satisfaits de ce que vous leur proposez et être prêts à le recommander à leur entourage.

Vous devrez mettre en place différents leviers de viralisation tels que des programmes de parrainage, des boutons de partage social, etc.

Revenu

La dernière étape est celle des revenus. L'objectif est de générer des revenus à partir de vos utilisateurs. Pour ce faire, vous devez leur proposer un produit ou un service qu'ils sont prêts à payer.

Vous devrez mettre en place différents leviers de monétisation tels que des fonctionnalités payantes, des abonnements premium, etc.

Maintenant que vous connaissez l'entonnoir AAARRR, vous pouvez commencer à réfléchir aux techniques de growth hacking que vous pouvez utiliser à chaque étape de l'entonnoir pour accélérer la croissance de votre startup.

Le travail des growth hackers

Pour mener à bien ses missions, le growth hacker devra utiliser tous les outils à sa disposition. Il devra s'intéresser particulièrement aux web analytics afin de détecter la moindre anomalie et trouver rapidement une solution. Il devra également maîtriser les techniques marketing, tant en ligne que hors ligne.

Parmi leurs différentes compétences, les growth hackers devront également être à l'aise avec le codage, car ils seront souvent amenés à intervenir eux-mêmes sur le site ou l'application de l'entreprise.

Le growth hacker est avant tout une personne créative qui n'a pas peur de prendre des risques. Il est toujours à la recherche de solutions innovantes aux problèmes et n'a pas peur de tester de nouvelles choses.

Si vous voulez devenir growth hacker, vous devrez être très bien organisé et capable de travailler de manière indépendante. Vous devez également être capable de vous adapter rapidement aux changements et être très réactif.

Mettre en place une stratégie qui fonctionne

Une stratégie de growth hacking peut vous aider à atteindre une croissance rapide et durable. Il existe de nombreuses façons de mettre en œuvre une stratégie de growth hacking, il est donc important de trouver celle qui convient le mieux à chaque entreprise en recherche de développement.

Quels sont vos objectifs ?

Que voulez-vous atteindre avec votre stratégie ? Voulez-vous accroître la notoriété de la marque, acquérir de nouveaux clients ou améliorer la fidélisation de la clientèle ?

Vos objectifs détermineront les stratégies et tactiques que vous utiliserez. Par exemple, si vous voulez accroître la notoriété de votre marque, vous pouvez utiliser les marketings viral et social.

Apprendre de ses erreurs

Le Growth Hacking est une question d'expérimentation. Vous ferez des erreurs, mais il est important d'en tirer des leçons. Gardez une trace de vos résultats et analysez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Cela vous aidera à affiner votre stratégie et à obtenir des résultats encore meilleurs.

Personnaliser son message

Votre message doit être adapté à votre public cible. Prenez le temps de segmenter votre public et de créer des messages qui résonnent avec lui. Cela vous permettra d'établir un lien personnel avec vos cibles et d'augmenter les chances qu'elles passent à l'action.

Conclusion

Le growth hacking vise des actions qui utilisent tous les canaux disponibles pour développer une entreprise rapidement et à faible coût. L'objectif d'un growth hacker n'est pas seulement d'acquérir de nouveaux utilisateurs, mais aussi de les retenir et de les convertir en utilisateurs actifs. Pour ce faire, il utilise tous les outils à sa disposition, y compris le référencement naturel (SEO).