Les bons tuyaux SEO

Comment réaliser un audit SEO : les étapes clés

Article publié le 8 sept. 2021
Comment réaliser un audit SEO : les étapes clés

Réaliser un audit SEO est la clé pour concevoir une stratégie de référencement naturel efficace. L'analyse SEO permet d'étudier tous les éléments de votre site web, dont les mots-clés, afin d'améliorer son optimisation et donc son positionnement sur les moteurs de recherche. Mais comment se passe un audit SEO exactement ?

Audit SEO : définition

Bien travailler le SEO est un facteur clé de réussite pour votre entreprise, puisque le SEO représente l'une des principales sources générant du trafic qualifié.

L'audit SEO (Search Engine Optimization) est une analyse poussée de votre site web qui permet d'identifier les différents points d'amélioration à apporter au niveau du référencement naturel. Pour travailler l'optimisation SEO d'un site web, il est en effet important de choisir les bons mots-clés, de proposer du contenu pertinent, de faire du netlinking ou encore d'optimiser les images.

Ce ne sont que quelques exemples d'une longue série d'éléments permettant d'améliorer le positionnement d'un site web sur les moteurs de recherche.

Les critères d'audit On-site

Le temps de chargement de votre site (PageSpeed)

La vitesse de chargement des pages (PageSpeed) est un critère particulièrement important pour obtenir un bon référencement naturel. Les utilisateurs, tout comme Google, apprécient en effet les sites qui se chargent rapidement. Plus votre temps de chargement sera court, plus le robot de Google (GoogleBot) va crawler un grand nombre de pages et à une fréquence plus élevée, et moins vous perdrez de visiteurs lassés par l'attente (ce qui enverrait un signal négatif).

Le temps de chargement recommandé par Google est inférieur à 200ms. Pour mesurer la vitesse de votre site web, il existe plusieurs outils comme Google PageSpeed Insights, Lighthouse ou Dareboost. Attention, il est nécessaire de bien analyser plusieurs pages, pas seulement la page d'accueil qui n'est pas forcément représentative, ainsi que les images qui sont souvent longues à se charger.

Le certificat SSL

Google privilégie les sites sécurisés. Vous devez donc obtenir un certificat SSL via votre hébergeur. Il permet de sécuriser la connexion de l'utilisateur au serveur de votre site web en cryptant les données. Votre site apparaîtra dans la barre de navigation avec le protocole “https” précédé d'un cadenas vert. Cela indique à l'utilisateur que votre site web est bien sécurisé. Quant aux sites non sécurisés, leur “http” est précédé d'un panneau attention, ce qui n'inspire pas confiance à l'utilisateur : il risque de repartir aussitôt arrivé. Le certificat SSL est donc un critère SEO important qu'il ne faut pas négliger.

La structure des URLs

Bien concevoir les URLs d'un site permet d'améliorer son référencement naturel. Il est important de donner à vos URLs des noms explicites qui indiquent clairement quels sont les sujets abordés sur chaque page. Il est généralement conseillé de reprendre la structure de votre arborescence en indiquant en premier le nom de votre domaine, suivi de la catégorie puis du nom du produit ou service, par exemple : cyclo2021.com/velos/VTT.

Les balises Hn, Title et Meta description

Il est essentiel de bien structurer les contenus de votre site pour le référencement naturel. Des contenus bien hiérarchisés sont plus vite lus par le robot de Google et plus faciles à lire pour l'utilisateur. Vous devez donc utiliser les balises Hn : “h1” pour le titre principal de la page et les “h2” pour les titres de vos sous-parties. Pour optimiser les balises Hn, veillez à ne pas créer des titres trop longs et à y insérer des mots-clés. Si vous créez des sous-parties, utilisez les balises “h3” puis “h4” et ainsi de suite. Attention cependant, il peut y avoir plusieurs h2, h3, h4 etc., mais il n'y a qu'un seul h1 pour chaque article.

Veillez également à utiliser la balise Title pour le titre de votre page, à ne pas confondre avec la balise h1 (titre de l'article). Cette balise metaTitle apparaît notamment dans la liste des résultats sur les moteurs de recherche. Enfin, la metadescription de vos pages a aussi son importance : il y en a une pour chaque page, et elle s'affichera elle aussi directement sur les SERP. Pour bien optimiser la meta description, employez des mots-clés et décrivez de façon claire et concise le sujet de votre page.

La qualité du contenu

Proposer un contenu de qualité est désormais un critère SEO à part entière. Pour être bien référencé, votre site doit proposer un contenu pertinent et apporter de la valeur ajoutée. Les moteurs de recherche n'étudient pas seulement vos mots-clés, mais aussi le champ sémantique que vous employez. Ils souhaitent en effet rediriger les utilisateurs vers des sites qui pourront vraiment leur fournir les informations qu'ils recherchent.

Attention au duplicate content (contenu dupliqué) fortement pénalisé par l'algorithme Panda de Google, dont le rôle est de contrôler la qualité des contenus. Auparavant négligé, le contenu est petit à petit devenu la base d'une bonne stratégie SEO.

Par ailleurs, un bon contenu s'inscrit aussi au cœur d'une stratégie de marketing digital puisqu'il permet de fidéliser les clients et d'en gagner de nouveaux. Grâce à un bon contenu, vous gagnez en visibilité, augmentez la réputation de votre marque ou de votre entreprise et obtenez un meilleur positionnement.

La structure du site

Tout comme le contenu, la structure du site doit être bien organisée pour faciliter la lecture par le robot de Google et donc l'indexation de vos pages. Une bonne architecture SEO s'appuie sur une hiérarchisation des contenus ainsi que sur l'utilisation de liens internes permettant une navigation fluide pour l'utilisateur. En règle générale, il est conseillé de privilégier la règle des 3 clics, qui consiste à pouvoir accéder à n'importe quelle page de votre site en... 3 clics. Il est donc important de penser en amont à l'arborescence de votre site avant de passer à la conception. Cette règle n'est bien évidemment pas nécessaire dans tous les cas, mais cela vous montre l'importance d'un maillage interne bien construit.

Site web responsive

Un site web responsive s'adapte visuellement et ergonomiquement à plusieurs supports : PC, téléphone, tablette. C'est devenu un critère SEO très important, pris en compte par l'algorithme de Google. Qui plus est, à l'heure où de plus en plus de personnes utilisent leurs smartphones aux formats d'affichage variés pour faire des recherches sur Internet, il est devenu indispensable d'avoir un site web responsive. Ainsi, en 2018, 75 % des Français étaient des mobinautes. Le mobile concernait déjà les 2/3 des audiences e-commerce et 37% des transactions (source Baromètre annuel 2018 du Marketing Mobile). Et ces chiffres ne cessent d'augmenter, d'où l'importance de privilégier une version responsive pour votre site.

Les critères d'audit Off-site

Qualité générale des liens externes

L'autorité

L'algorithme de Google qui permet de classer les sites web est secret : tout l'art du SEO consiste à en déduire le fonctionnement et à le rendre visible à l'utilisateur au moyen de metrics. Par exemple, l'autorité de domaine ou DA (Domain Authority) est un indicateur de confiance employé par les logiciels d'analyse SEO. La note de DA dépend de nombreux critères, dont la qualité du contenu et des liens qui renvoient vers votre site (backlinks). Plus ces liens proviennent de sites de confiance, plus votre note augmentera.

Attention, le DA n'est pas en lui-même un critère propre à Google, mais avoir un bon score de DA est un indice de qualité. Un site de qualité dispose d'un bon score d'autorité, c'est à dire de légitimité. Pour mesurer l'autorité de votre domaine, vous pouvez par exemple utiliser MozRank, un algorithme développé par SEOmoz qui donne une note sur 100 à votre site en se basant sur l'ensemble de vos pages. Il vient remplacer le défunt PageRank devenu invisible, qui attribuait une note sur 10.

Trafic organique du site

Le trafic organique ou naturel fait référence aux visiteurs qui proviennent des résultats sur les moteurs de recherche, contrairement au trafic issu de campagnes Google Adwords ou Display. Ce trafic organique représente la part de visiteurs qui ont trouvé votre site web à la suite d'une recherche : ils sont donc forcément intéressés par le produit ou le service que vous proposez.

Positionnement

Le positionnement représente le classement de votre site dans les résultats des moteurs de recherche par rapport à des mots-clés stratégiques. La page de résultats, aussi appelée SERP (Search Engine Results Page) se compose généralement de 10 résultats avec des liens vers les sites correspondant le mieux à la requête de l'utilisateur. Respecter les bonnes pratiques SEO en vous positionnant sur les bons mots-clés vous permet d'arriver dans les premiers résultats de recherche et donc d'augmenter votre trafic organique.

Performance des pages

Le nombre de pages indexées est aussi un critère SEO important, car plus le nombre de pages indexées est élevé, plus votre site web sera performant en matière de référencement naturel. Il existe des outils comme Search Console qui vous permettent de vérifier l'indexation de vos pages.

Vous devez aussi rechercher le nombre de pages orphelines, c'est-à-dire qui ne font pas partie de votre arborescence ou qui ne possèdent aucun lien de maillage interne. Une page indexée, mais sans maillage interne, n'a aucune influence sur le référencement naturel. Grâce à Google Analytics, vous pouvez étudier quelles pages génèrent du trafic ou pas et ainsi mettre en place des actions SEO.

Le profil de liens du site

Analyser les liens du site est l'une des étapes incontournables lors d'un audit SEO. Cela permet de repérer les liens morts (erreur dans une URL, pages qui n'existent plus…) ainsi que les liens toxiques qui renvoient vers votre site. Ces backlinks de mauvaise qualité peuvent pénaliser votre site, même si en théorie, l'algorithme Pinguin ignore les liens toxiques. Ils peuvent avoir plusieurs provenances : annuaires, robots spams, sites étrangers ou devenus obsolètes, stratégie SEO d'agences peu scrupuleuses ou encore Negative SEO lorsque des concurrents essaient de faire chuter votre référencement pour mieux se positionner.

Il est important d'identifier ces liens toxiques et de les nettoyer. Pour ce faire, vous pouvez vous servir de différents outils : Search Console, Majestic, Ahrefs ou SEMrush. Vous pouvez ensuite contacter l'éditeur du site pour demander leur suppression ou désavouer manuellement les liens auprès de Google. Il faut cependant que vous soyez certain que ces liens ont fait chuter votre référencement, sous peine d'être pénalisé par Google.

En revanche, un backlink de qualité améliorera le score de confiance de votre site. Un lien de qualité se définit par sa proximité avec la thématique de votre site (question de cohérence), mais aussi par l'autorité du site. Plus un site qui vous lie est bien référencé/positionné, légitime et ancien, plus son lien sera puissant et boostera votre positionnement.

Chez SEMJuice, nous sommes attentifs à la qualité des sites partenaires que nous proposons à nos clients et pour cela, nous avons mis en place un algorithme maison que nous avons appelé le JuiceFlow. Ce dernier est basé sur une vingtaine de points d'audit  et nous permet de classer et tarifer nos sites partenaires en fonction de ses métriques. 

En savoir plus

Le nombre de domaines référents (DR) et les IP différentes

Lors de l'analyse des backlinks de votre site, il est également judicieux d'étudier les domaines et leurs extensions. Vous pourriez ainsi constater des incohérences comme un site ciblant des requêtes locales, mais avec une extension étrangère comme “.de”. Enfin, analysez toujours le nombre de domaines référents et les IP différentes. Si la majorité de vos backlinks proviennent de sites ayant la même IP, Google peut considérer que votre site fait partie d'un réseau et vous pénaliser.

Trust Flow (TF), Citation Flow (CF) et Topical Trust Flow (TTF)

Pour savoir si les sites de vos backlinks sont qualitatifs, il est important d'analyser le trafic qu'ils génèrent. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme SEMRush afin d'avoir une estimation de leurs visites mensuelles. Certains outils proposent également des métriques afin d'estimer la qualité d'un lien. C'est le cas par exemple de Majestic et de son Trust Flow (TF) qui est un indice de confiance. Majestic offre aussi la possibilité d'avoir un indicateur de popularité qui évalue la quantité de backlinks avec le Citation Flow (CF).

Ces deux métriques permettent, en les associant au trafic du site, d'avoir une idée de la qualité d'un lien. Cependant, le Trust Flow étant facilement manipulable, nous vous recommandons de garder le trafic comme base de votre analyse.

Audit de vos mots-clés

Réaliser un audit de mots-clés de façon régulière est nécessaire pour avoir une stratégie SEO efficace, car les tendances évoluent sans cesse. Voici les points essentiels à respecter :

  • utilisez l'outil Google Trends pour analyser les dernières tendances de recherche
  • analysez vos mots-clés et comparez-les avec ceux de la concurrence
  • évitez les mots-clés trop concurrentiels
  • favorisez les expressions de longue traîne qui sont beaucoup plus ciblées et qui génèrent du trafic qualifié

Il est plus facile de se positionner sur des mots-clés qui ont un volume de recherche moins élevé, mais avec une concurrence plus faible. Plusieurs outils vous permettent d'analyser les mots-clés : Google Key Planner, Majestic Seo ou encore SEMrush.

Comparaison et analyse de la concurrence

L'audit de mots-clés permet d'identifier vos principaux concurrents. Il est donc intéressant d'analyser leurs sites web et d'étudier leurs stratégies. Vous pouvez notamment utiliser l'outil Screaming Frog grâce auquel vous allez faire ressortir plusieurs éléments : les URLs, les balises Title, les méta descriptions, les images, les balises Hn, les pages indexées, le nombre de mots par page, etc.

Vous pouvez ainsi comparer ces éléments avec ceux de votre site et voir quelles améliorations SEO vous pouvez apporter. Vérifiez également les sites de vos concurrents sur des sites comme SEMrush ou SEObserver.

Les outils essentiels pour un audit SEO réussi

Google Analytics

Google Analytics est l'outil de base pour analyser l'audience d'un site web. Il vous fournit de nombreuses informations sur le nombre de visiteurs et leurs différentes actions sur le site. Son fonctionnement est très simple, il suffit d'installer un code de suivi dans le code source de chaque page de votre site. Google Analytics vous fournit ensuite de multiples informations concernant votre audience, comme le nombre de visites, le temps passé sur chaque page, le taux de rebond, le taux de conversion ou encore les différents canaux d'acquisition (trafic organique, réseaux sociaux, backlinks, e-mailing…). Ce sont des données précieuses qui vous aident à définir vos KPI et vous permettent d'améliorer votre stratégie marketing.

Majestic SEO

Majestic SEO fait partie des outils indispensables pour réaliser un audit de site web. Il vous permet notamment d'analyser vos backlinks et ceux de vos concurrents grâce à la fonctionnalité Site Explorer. On y retrouve les indicateurs Trust Flow, Citation Flow et Topical Trust Flow. Grâce à Search Explorer, une autre de ses fonctionnalités, vous pouvez, à partir d'un mot-clé, disposer d'une liste de pages classées par influence. Cela permet de faire ressortir les pages qui ont le plus d'autorité par rapport à une requête.

SEMRush

SEMRush fait partie des outils les plus utilisés pour réaliser un audit SEO. Il vous délivre tout un tas d'informations grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Cet outil vous permet entre autres d'analyser les différents mots-clés et les backlinks, d'éditer des rapports complets indiquant le positionnement d'un site, les positions des pages, les performances techniques du site, son niveau de sécurité…

SEMrush est aussi très efficace pour étudier la concurrence avec des données très complètes sur le positionnement des sites concurrents, leurs mots-clés, les tendances du marché, les backlinks, la répartition des domaines référents ou encore les performances des campagnes SEA et des réseaux sociaux. C'est un excellent outil pour faire une analyse concurrentielle SEO.

Google Search Console

La Google Search Console est souvent sous-exploitée. Et pourtant, c'est un outil très efficace, et qui plus est gratuit, qui vous fournit de nombreuses données. Elle vous offre tout d'abord la possibilité de vérifier l'indexation de vos pages. Ensuite, elle vous permet d'analyser les différents liens du site : backlinks, maillage interne, ancres de liens, liens morts.

Google Search Console vous délivre également de nombreuses informations sur la performance de votre site telles que les requêtes les plus demandées et celles qui génèrent le plus de clics, le nombre d'impressions (nombre de fois que votre site est apparu dans les résultats de recherche), le taux de clic (CTR), etc. Elle vous permet aussi de vérifier votre fichier robots.txt, d'analyser la fréquence de crawl, de contrôler votre sitemap ou encore d'obtenir un rapport de potentielles erreurs pouvant bloquer le passage de GoogleBot.

Screaming Frog

Enfin, Screaming Frog s'inscrit aussi dans la lignée des outils essentiels pour un audit SEO. Cet outil crawle le site de la même façon que le robot de Google et remonte des données très utiles pour analyser le SEO. Il permet entre autres d'analyser les liens du site, d'extraire les données hreflang (lorsque le site existe en plusieurs langues) pour contrôler les éventuelles erreurs, d'analyser la profondeur de navigation (le nombre de clics pour accéder à une page) et d'étudier les balises Title ainsi que les meta descriptions afin d'en avoir un aperçu et de connaître leur longueur.

Un audit SEO, comme nous venons de le voir, ne se résume pas à une analyse de mots-clés. C'est un ensemble de paramètres qu'il faut prendre en compte. Cela passe notamment par une analyse poussée de la concurrence. Bien travailler le SEO est aujourd'hui indispensable pour mettre en place une stratégie de marketing digital efficace qui vous permettra de vous démarquer de vos concurrents.