publié le 13 sept. 2021
Pogosticking

Définition SEO du Pogosticking

Le Pogosticking est un terme utilisé dans le domaine du SEO pour désigner l'analyse effectuée par les moteurs de recherche afin de comprendre le comportement des utilisateurs dans les SEPRs (search engine result pages ou pages de résultats de recherche). Soit l'internaute clique et ne revient pas sur la page (celle-ci alors considérée comme une page pertinente), soit il clique sur un lien, s'en va puis revient (la page n'a pas répondu a priori à sa requête). Mais, que comprendre exactement par Pogosticking ? Et quel est son impact sur votre référencement naturel ? Nous vous en parlons dans cet article.

D'où vient le terme Pogosticking ?

Le terme Pogosticking est tiré d'un accessoire ludique appelé « pogo stick » en anglais. Il s'agit d'un jeu qui consiste à faire des rebonds en utilisant un bâton sautant. Ce dernier est généralement équipé d'un ressort intégré (ou d'air comprimé selon le modèle), ce qui permet de faire des bonds à la manière d'un kangourou. Cette image de « bâton sauteur » illustre parfaitement les allers-retours que fait un internaute entre la SERP et les sites internet, pour trouver une réponse qui convient à sa demande.

Qu'est-ce que le Pogosticking en référencement ?

En SEO, le Pogosticking représente la situation où un visiteur clique sur un lien apparu dans la SERP, mais revient très rapidement en arrière en cliquant sur le bouton « retour » de son navigateur. Ainsi, le visiteur effectue des allers-retours en cliquant successivement sur chaque lien de la page de résultats pour trouver une réponse qui convient à sa demande.

Pour mieux comprendre ce concept, imaginez que vous lancez une requête sur Google. Dès que les résultats sont affichés, vous cliquez sur la première adresse. Mais cette dernière ne répond pas exactement à votre attente à première vue. Vous êtes donc revenu aussitôt en arrière pour cliquer sur le deuxième lien qui s'est également avéré non pertinent. Alors vous revenez sur la SERP pour ouvrir l'URL suivante. Pour l'algorithme de Google, vous venez de faire du Pogosticking.

L'impact du Pogosticking sur votre SEO

Adopté par Google dans les années 2000, il s'agit aujourd'hui de l'un des principaux critères de classement sur le moteur de recherche. C'est aussi un indicateur efficace en matière d'expérience utilisateur. Son importance en SEO n'est donc pas négligeable.

Pogosticking : un des critères de pertinence de Google

Pour le robot de Google, l'analyse du comportement des utilisateurs permet de mesurer la pertinence des pages web par rapport à un mot-clé donné. En effet, Google considère que toutes les pages qui ont été refermées systématiquement et rapidement ne répondent pas aux besoins des visiteurs. L'objectif du géant californien étant de proposer des résultats toujours plus appropriés aux demandes des utilisateurs, son algorithme conclut que ces pages ne sont pas pertinentes. Ce qui entraîne parfois une perte de positionnement dans la SERP.

Le SXO, un critère lié au Pogosticking

Un internaute qui fait du Pogosticking ne passe que quelques secondes sur une page avant de cliquer sur le bouton « retour ». Cette action se traduit par une diminution du Dwell Time (temps d'arrêt sur une page) et une augmentation du taux de rebond. Avec ces indicateurs, l'algorithme de Google considère que les pages concernées n'offrent pas une bonne expérience utilisateur et ne répondent pas vraiment à leur requête, ce qui impacte négativement leur référencement naturel.

L'intention de recherche

Souvent citée parmi les facteurs les plus importants en SEO, l'intention de recherche peut être de type :

  • Informationnel
  • Navigationnel
  • Transactionnel
  • Commercial

Chacune de ces typologies correspond à des contenus spécifiques. Ainsi, pour un client qui effectue une recherche informationnelle, un guide ou un tutoriel sera très adapté. Par contre, pour une demande impliquant une intention d'achat, une description de produit sera idéale.

Comprendre l'intention de recherche des utilisateurs vous permet donc de proposer des informations qui correspondent aux besoins des visiteurs. Ces derniers seront donc plus enclins à rester sur votre page, ce qui vous permet de réduire votre taux de Pogosticking et de gagner ainsi la confiance de Google.

Comment résoudre un problème de Pogosticking ?

Votre site internet peine à décoller malgré les efforts pour optimiser son référencement Google ? Il est peut-être affecté par le phénomène du Pogosticking. Pour corriger ce problème, vous devez mener plusieurs actions.

Optimisation de vos balises Title et Meta-description

Les balises Title et Meta-description sont des informations qui renseignent les robots des moteurs sur le contenu d'une page. Elles permettent aux algorithmes de Google de déterminer quelles pages web sont les plus pertinentes pour tels ou tels mots-clés. Ainsi, pour avoir un faible taux de Pogosticking, vous devez veiller à ce que vos métadonnées décrivent fidèlement votre page. Pour cela, assurez-vous que la balise titre et la meta-description de la page contiennent votre mot-clé principal. Évitez surtout de survendre votre page dans les métadonnées, au risque de voir votre URL apparaître dans les résultats de recherche pour une demande sur laquelle votre contenu n'est pas pertinent.

Pertinence du contenu de votre page

La qualité et la clarté de l'information est l'une des principales raisons qui poussent les internautes à abandonner une page après l'avoir ouverte. Pour corriger un problème de Pogosticking, vous devez vous assurer que les informations proposées sur votre site répondent aux besoins des visiteurs de manière évidente. Pour cela, vous devez vous poser quelques questions. Votre contenu web apporte-t-il une réelle information aux visiteurs ? Est-il à jour ? Est-il clair ?

En effet, lorsque vous proposez des informations qualitatives, les internautes seront plus enclins à rester longtemps sur votre page, puisqu'elle répond à leurs attentes. Pour cela, il ne suffit pas de choisir une bonne ligne éditoriale et d'insérer les bons mots-clés dans vos textes. Pour réussir, vous devez intégrer l'internaute dans votre stratégie éditoriale à travers l'intention de recherche. Cela vous aidera à déterminer quel type d'informations correspond le mieux aux besoins de vos visiteurs.

Améliorer la vitesse de chargement de votre site

L'implication de la vitesse de chargement des sites dans le Pogosticking n'est plus à prouver. Plus un site met du temps à s'afficher, plus il y a de chances que l'internaute retourne sur la page de résultat pour ouvrir un autre lien. Pour maintenir un faible taux de rebond dans les SERPs, vous devez donc améliorer la vitesse de chargement de votre site. L'idéal c'est d'avoir un temps de chargement d'environ 2.5 secondes ou moins. En plus de vous aider à corriger le problème de Pogosticking sur votre page internet, cela vous permettra de gagner la confiance du robot de Google. Ce qui est indispensable pour viser la première position dans les résultats sur le moteur de recherche.

Optimiser l'UX (expérience utilisateur) de vos pages

Pour finir, veillez à ce que l'UX de votre site soit optimale, notamment sur mobile. En effet, si un internaute s'aperçoit que votre site ne s'affiche pas correctement sur son support mobile (smartphone ou tablette), il risque de revenir très rapidement sur la page de résultat. Pour éviter cela, pensez à adopter un web design Mobile Friendly. Cela vous aidera à retenir l'internaute plus longtemps sur votre page internet.

Que retenir ? Le Pogosticking est l'un des principaux critères utilisés par Google pour proposer des résultats pertinents aux recherches effectuées par les internautes. Basé sur le taux de rebond au niveau de la SERP, il permet de prendre en compte certains éléments clés du SEO et du SXO pour avoir un bon positionnement dans les résultats de recherche.

Définitions en rapport