Les bons tuyaux SEO

Pourquoi l'indexation de Google pose problème actuellement ?

Article publié le 9 mai 2022
Pourquoi l'indexation de Google pose problème actuellement ?

Pour afficher les URL des pages web dans leur page de résultats de recherche (SERP), les moteurs de recherche doivent d'abord analyser et indexer leurs contenus. Ceci se fait après le crawl de chaque page par les spiders. C'est le principe de base du référencement naturel SEO. Sur Google, ce processus d'indexation des sites rencontre des problèmes depuis quelques mois. Les robots du moteur prennent plus de temps pour indexer les pages. SEMJuice vous propose une explication de ce bug de l'indexation Google. Nous vous expliquons également comment optimiser votre site internet pour une indexation plus rapide.

Problème d'indexation : un constat général

Il y a encore quelques années, il suffisait de quelques heures pour que les robots de Google indexent une page qui vient d'être publiée. C'était possible notamment grâce à l'algorithme Caffeine qui facilite l'indexation des pages sur le moteur de recherche californien. Aujourd'hui, la donne n'est plus la même. Depuis quelques mois, Google prend de plus en plus de temps pour ajouter les nouvelles URL à son index. De nombreux éditeurs de sites internet se sont ainsi rendu compte que Googlebot n'arrive plus à indexer les pages ou même à explorer le web.

Dans certains cas, les pages sont crawlées, mais pas indexées, alors que parfois aucun des deux processus n'est initié. Sur la Google Search Console, les URL concernées sont indiquées comme étant « exclues » et portent le message d'erreurs « détectée, actuellement non indexée » ou encore « explorée, actuellement non indexée ».

Ce problème d'exploration et d'indexation ne résulte pas d'un bug isolé sur certains sites. Il s'agit d'un phénomène général qui peut toucher aussi bien les sites qualitatifs comme n'importe quels autres sites. Il n'y a aucune logique qui justifie le modèle de page pouvant être affecté. Qu'en est-il exactement ? Comment expliquer ce problème ?

Avant de répondre à cette interrogation, nous allons revenir rapidement sur le fonctionnement du crawl et de l'index de Google dans la partie suivante pour mieux comprendre le concept.

Petit rappel : le rôle des crawlers

Dans le domaine du référencement SEO, les crawlers sont des algorithmes qui permettent aux moteurs de recherche (Google, Bing, Qwant) de nourrir continuellement leur index. Chaque moteur de recherche possède son propre robot. Googlebot est celui de Google, et Bingbot celui de Microsoft Bing. Ces spiders ont pour rôle de parcourir l'ensemble du web pour détecter les nouveaux articles publiés afin de les ajouter à leur index. Pour cela, ils suivent un principe de fonctionnement assez simple.

Dès qu'un robot d'exploration arrive sur une nouvelle page, il analyse son contenu et tente de comprendre la thématique traitée. Après cette étape d'inspection, il indexe l'URL de la page en fonction des mots-clés présents dans son contenu. Il s'agit en quelque sorte de catégoriser la page dans la base de données du moteur de recherche, afin que celle-ci soit proposée dans la SERP pour des requêtes pertinentes. Lorsqu'une page web n'est pas indexée, elle ne peut ainsi pas apparaitre dans les résultats de recherche. Et pour cause, elle n'est simplement pas référencée sur le moteur de recherche.

Pourquoi l'indexation de Google est-elle problématique actuellement ?

Si de nombreuses pages web n'arrivent pas à être visitées ou prises en compte par Googlebot, le problème ne provient pas uniquement de Google. Pour la majorité des URL concernées, la cause de la non-indexation provient des sites eux-mêmes :

  • contenus trop courts et de mauvaise qualité,
  • maillage interne non optimisé pour le crawl,
  • absence de Sitemap,
  • mauvaises balises d'URL canoniques…

À cela s'ajoutent la complexité des tâches liées au crawl et la difficulté des bots à gérer les spams. C'est l'ensemble de ces éléments qui rend le processus d'exploration et d'indexation plus complexe pour les spiders de Google.

Le développement du web

Les solutions du numérique connaissent un accroissement à très grande échelle depuis quelques années. Avec l'évolution du digital, le web devient de plus en plus grand, pour répondre aux besoins d'informations sans cesse croissants. De nombreux sites internet sont ainsi publiés chaque jour. Selon les données recueillies sur Internet Live Stats, plus de 170 sites web auraient été créés toutes les minutes en 2021, soit environ 3 sites par seconde.

Face à cette croissance très rapide du web, les crawlers ont de difficultés à suivre le rythme. Pour évaluer toutes les métriques de classement SEO, ces derniers doivent en effet passer un certain temps sur chaque site. La quantité de sites publiés étant de plus en plus importante, il est difficile pour les crawlers d'analyser toutes les nouvelles pages dans un délai optimal. L'indexation des nouveaux contenus devient alors problématique.

Des tâches plus complexes pendant le crawl

Dans sa mission d'explorer et indexer les pages internet pour son moteur de recherche, Googlebot se voit maintenant affecter de nouvelles tâches plus complexes. Celles-ci rendent le crawl beaucoup plus difficile et ralentissent l'indexation des pages. Certaines d'entre elles empêchent simplement le crawl des pages et accentuent les erreurs d'indexation. Parmi les tâches les plus complexes affecter au spider de Google, on retrouve notamment :

  • le traitement sémantique du contenu de chaque page,
  • la lecture et la compréhension du fichier robots.txt et d'autres directives peu explicites,
  • la détection des contenus inutiles ou dupliqués,
  • l'interprétation des pages web explorées.

Chacune de ces opérations se révèle particulièrement complexe pour les spiders de Google.

La difficulté à gérer le spam

Pour ajouter de nouvelles URL à son index, le robot de Google doit tenter de lire le contenu textuel de chaque page. Et pour cela, il s'appuie principalement sur des algorithmes basés sur l'Intelligence artificielle tels que BERT, SMITH et MUM. Si ces réseaux de neurones permettent de mieux comprendre le contenu des pages, ils mettent cependant beaucoup de temps à traiter chaque URL. L'idée est d'assurer que chaque page indexée est unique et apporte des informations utiles aux internautes.

Les pages de mauvaise qualité dites spam sont ainsi filtrées durant le crawl. La présence de ce contenu sur un site peut donc ralentir le processus d'indexation, puisque chaque page doit être profondément analysée. Certaines erreurs peuvent également survenir durant ce processus et empêcher l'indexation du contenu. En cas de duplicate content par exemple, identifier le contenu original peut être très difficile pour Googlebot. Dans ce contexte, le risque du faux positif est très élevé. En d'autres termes, l'indexation du contenu légitime peut être bloquée au profit de la page dupliquée.

Pour éviter ce genre de problème, il est important de veiller à la qualité et la pertinence du contenu publié sur chaque page de votre site. À ce titre, SEMJuice vous propose un service de rédaction optimisée pour remplir vos pages. Nous rédigeons pour vous des articles pertinents et parfaitement structurés qui respectent les instructions de Google en matière de SEO.

Demandez un devis sur mesure pour du contenu optimisé SEO qualitatif

Des outils pour corriger ces problèmes d'indexation Google

Face aux problèmes d'indexation de plus en plus récurrente sur Google, divers outils techniques ont été créés pour tenter de proposer des solutions correctrices. La plupart de ces outils s'appuient sur l'API d'indexation Google et permettent d'améliorer un peu la situation pour certains sites. Une nouvelle page de votre site rencontre un problème d'indexation ? Pour demander à Google de l'explorer et de l'ajouter à son index, il existe de nombreux outils d'indexation que vous pouvez utiliser. Parmi ceux qui sont les plus efficaces, on peut citer notamment IndexMeNow et Indexation.fr.

IndexMeNow

Dans l'objectif de faire indexer vos pages par Google, vous pouvez avoir recours à IndexMeNow. Plus de 90 % des URL soumises à Google via cet outil sont indexées en moins de 48 h. Pour l'utiliser, il vous suffit de créer votre compte sur l'interface de l'outil et de choisir votre pack selon le nombre de pages souhaité. Vous ajoutez ensuite vos URL non indexées et vous les soumettez au robot de Google.

En fonction de la situation, une page peut prendre entre 30 minutes et 30 jours en moyenne pour être indexée. Dans certains cas, le processus n'aboutit pas forcément à l'indexation. Lorsque cela arrive, IndexMeNow rembourse jusqu'à 90 % des crédits. Cela vous évite de perdre du capital.

Indexation.fr

Indexation.fr est un outil d'indexation jugé très efficace par les professionnels SEO. Le principe est simple. Vous achetez des crédits (pour un nombre d'URL donné) pour soumettre les pages non crawlées de votre site. Une fois que votre compte est crédité, vous pouvez ajouter vos URL non indexées.

Après cela, vous n'avez plus qu'à soumettre vos pages l'indexation par les crawlers de Google. Ceci se fait à l'aide du bouton en forme d'avion-papier qui s'affiche de chaque URL non indexée. Après la soumission, les pages indexées affichent une icône sous forme d'un « G » coloré en verte. Cette icône est de couleur jaune pour les URL en cours de test.

Google rencontre depuis de nombreux mois un problème d'indexation généralisé qui touche tous les sites. Si ce problème dépend en partie du robot de Google, il s'explique également par des soucis techniques internes sur les sites. Pour avoir plus de chance d'être indexé, il convient ainsi d'optimiser vos pages pour le passage des bots. Pour réussir, consultez notre article sur le fonctionnement de l'indexation sur Google, afin d'adapter votre site aux exigences du moteur.

En tant que spécialiste du référencement naturel, SEMJuice vous accompagne également dans la rédaction de contenus et dans votre stratégie de netlinking, afin d'augmenter vos chances d'être indexé par Googlebot. N'hésitez donc pas à faire appel à notre équipe experte et bénéficiez d'un accompagnement professionnel adapté.

Source :

https://www.emarketerz.fr

https://www.internetlivestats.com