Les bons tuyaux SEO

Knowledge Graph : un atout pour améliorer votre visibilité web

Article publié le 12 juil. 2021
Knowledge Graph : un atout pour améliorer votre visibilité web

Le Knowledge Graph est apparu pour la première fois chez Google sur des requêtes spécifiques. On le retrouve aujourd'hui sur les pages de résultats des autres moteurs de recherche. Le Knowledge Graph fait partie des objectifs de référencement naturel (SEO), tant la visibilité qu'il apporte est forte, particulièrement sur certains mots-clés concurrentiels. Une aubaine pour les entreprises en ligne, qui n'est pourtant pas si simple à obtenir.

Qu'est-ce que le Knowledge Graph ?

Le Knowledge Graph de Google est une amélioration de la SERP présentée sous forme d'encart dédié sur la droite (sur les versions desktop et tablette) et au-dessus des résultats de recherche sur mobile. Plusieurs éléments peuvent apparaître :

  • Les données sur une entreprise, une personnalité ou un lieu
  • Des images
  • Des extraits d'un texte répondant à la requête, avec un lien renvoyant vers le site web
  • Des informations sur des recherches similaires

L'utilité du Knowledge Graph

Le Knowledge Graph permet aux utilisateurs d'obtenir la réponse à leur recherche de façon instantanée, sans avoir besoin de se rendre sur un site internet. C'est d'ailleurs ce qui engendre une certaine polémique dans le monde du web. Le Knowledge Graph est accusé de faire baisser le taux de clic des sites qui apparaissent sur la première page de Google.

Le fonctionnement du Knowledge Graph

Cette fonctionnalité de Google se base sur des millions de données relatives à différents mots-clés, qui se trouvent majoritairement sur des sites faisant autorité (Wikipédia par exemple). Ces sites constituent une base de données importante pour le moteur de recherche qui les utilise pour collecter des données sur les personnes, les événements, l'Histoire, les résultats sportifs, les prévisions météo et bien d'autres thématiques. Le Knowledge Graph est donc une compilation de toutes ces données.

Différence entre Knowledge Graph et résultats enrichis

Le Knowledge Graph est différent des résultats enrichis. Celui-ci est en effet construit à partir de différentes sources tandis que les résultats enrichis eux proviennent d'une page web spécifique. Ce sont par exemple les résultats de Google Actualités, la fiche Google My Business, le résultat zéro etc.

Toutefois, si une partie de votre contenu a été sélectionné pour la position zéro, cela signifie qu'il a été jugé particulièrement pertinent par Google. Il peut donc avoir ses chances pour le Knowledge Gragh.

Quels sont les avantages du Knowledge Graph en SEO ?

Hormis la problématique du CTR, en principe le Knowledge Graph est une fonctionnalité utile tant pour l'internaute que pour les référenceurs. Les internautes obtiennent des informations pertinentes rapidement tandis que les référenceurs profitent du trafic qu'il génère.

Améliore la crédibilité de votre site web

Un site apparaissant dans le Knowledge Graph voit sa popularité bondir. En effet, en plus d'être présent en première page, votre site va profiter d'une place visuelle plus importante, améliorant ainsi votre visibilité auprès de vos clients et prospects. Étant un des piliers du SEO, la popularité de vos pages web est très importante. En apparaissant dans le knowledge Graph de Google, la popularité de votre site ou de votre blog va connaître un essor phénoménal.

Enrichit la base de données de Google

Pour l'affichage du Knowledge Graph, Google utilise soit des données sérieuses, accessibles au public, soit des données issues de sa propre base de données. Ainsi, en optimisant leur contenu pour apparaître dans le Knowledge Graph, les éditeurs et les référenceurs de sites web enrichissent la base de données de Google.

Améliore l'affichage des résultats

Le Knowledge Graph améliore la recherche Google de 3 façons. Il permet en effet de :

  • Trouver le bon résultat à partir d'un mot-clé, de sa signification et de l'intention qui se cache derrière
  • Obtenir un résumé concis et précis, à partir d'informations fiables issues de différentes sources, et ce, toujours en fonction de l'intention de l'internaute
  • Approfondir la recherche grâce aux suggestions proposées par Google

Knowledge Graph : l'importance des critères E.A.T

Le Knowledge Graph affiche directement l'information sur le moteur de recherche. Elle doit donc être fiable et à jour. Pour ce faire, Google mise sur de nombreux critères, dont ceux qui font partie de Google E.A.T (et particulièrement pour les sites YMYL). Le moteur de recherche base donc la construction du Knowledge Graph sur différentes indications contenues dans le site et qui renforcent sa crédibilité : RGPD, mentions légales, pages auteurs… mais aussi d'autres critères externes comme les backlinks provenant de sites d'autorité. Le netlinking a donc de l'importance pour figurer dans un Knowledge Graph.

Comment influencer le Knowledge Graph de Google pour améliorer votre visibilité ?

Puisque cet encart dédié est si intéressant en termes de visibilité web, voici comment agir dessus.

Proposer des contenus uniques et de qualité

La qualité et l'unicité du contenu constituent les premiers critères pour le Knowledge Graph. Orthographe, grammaire, exhaustivité et pertinence des informations : vos contenus doivent illustrer votre expertise et ne laisser aucune place au doute. Ils doivent dans l'idéal se démarquer de ceux des concurrents en apportant une information plus complète ou plus fraîche. La qualité d'un contenu passe également par la mise en page, les différents médias proposés, le balisage Hn…

Avoir une structure technique solide

La structure et les performances sont les fondations de votre site web. Sans ces 2 critères fondamentaux, votre site n'aura que peu de chances de figurer dans le Knowledge Graph et dans les premières positions de Google. Les points techniques à surveiller sont nombreux, mais voici une liste de ceux qui peuvent constituer des points bloquants s'ils ne sont pas correctement optimisés :

  • Les temps de chargement
  • La compatibilité mobile
  • Le balisage sémantique
  • Le paramétrage du robots.txt

Obtenir des liens externes de qualité

L'obtention de liens externes (ou backlinks) est la partie la plus complexe à mettre en place si on décide de se lancer seul. Si elle ne nécessite pas de compétences techniques particulières, elle requiert en revanche des connaissances poussées en netlinking afin d'éviter une pénalité algorithmique ou manuelle. Les backlinks vous permettront d'être plus facilement inclus dans le Knowledge Graph, car ils refléteront la popularité de votre nom de domaine. Vous pouvez obtenir facilement des backlinks de qualité en passant par notre plateforme SEMJuice. Nous vous proposons un accompagnement personnalisé et gratuit vous permettant de bénéficier de conseils d'experts dans le but d'améliorer votre visibilité.

Demandez un audit et un devis gratuit pour une stratégie de netlinking

Répondre à l'intention de recherche des internautes

Le Knowledge Graph a pour but de répondre à l'intention de l'internaute. Pour espérer y apparaître, vos contenus doivent donc apporter une réponse claire, précise et exhaustive aux questions des internautes. Aujourd'hui, les contenus ne doivent plus tourner autour d'une offre de produits ou de services, mais bel et bien autour des besoins des internautes. Ce conseil est valable pour toutes vos actions de référencement naturel et pas simplement le Knowledge Graph.

Intégrer le Knowledge Graph dans votre stratégie SEO

Voici comment tenir compte du Knowledge Graph lors de vos campagnes de référencement naturel.

Définir vos "nœuds" d'informations

Les « nœuds » d'informations sont étroitement liés à la sémantique. En effet, rappelons qu'en SEO, la sémantique vise à donner du sens aux mots en les associant en fonction d'un contexte et de l'intention de l'internaute. Pour constituer un nœud d'informations destiné au Knowledge Graph, vous devez donc utiliser des outils d'analyse sémantique comme YourTextGuru ou SEOQuantum qui vous indiqueront les mots qui doivent être utilisés au sein d'un contenu en fonction du sujet.

Intégrer le balisage schema.org sur les pages de votre site web

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, Google recommande d'intégrer des micro-données (ou données structurées) au sein du code source de vos pages. Cette méthode d'optimisation SEO « chirurgicale » favorise la compréhension du contenu par les robots. Votre balisage doit être testé grâce à l'outil officiel de Google : https://search.google.com/structured-data/testing-tool#. Vous pouvez d'ailleurs signifier via l'API Sitemap les modifications au niveau de chaque page.

Créer, revendiquer et tenir à jour votre fiche Google My Business

Si vous possédez un magasin ou un local physique rattaché à votre site web, la création d'un profil Google MyBusiness est indispensable. En effet, il améliore considérablement votre visibilité au niveau local, notamment sur Google Maps. Il s'agit également d'une source de données supplémentaire pour le Knowledge Graph. Néanmoins, votre profil GMB ne vous garantira pas une visibilité dans le Knowledge Graph, une fois de plus, il s'agit simplement d'augmenter vos chances d'être inclus dans ce précieux encadré.

Utiliser des sites de confiance comme Wikipédia

Si votre site est récent et/ou peu populaire, utilisez des plateformes d'autorité comme Wikipédia pour publier les informations relatives à votre site web. L'idéal est d'alimenter une page déjà existante, car il est plus compliqué (mais pas impossible) de créer sa propre page Wikipédia. La politique et les directives de publication sont en effet assez strictes. Vous ne devez mentionner que des informations objectives portant sur votre activité et ne surtout pas adopter un discours commercial. Certains petits malins ont déjà essayé en incluant par exemple un produit ou une opération de communication, mais cela ne fonctionne pas longtemps. La page est vite signalée et sera scrupuleusement inspectée par la suite.

Tester et modifier le Knowledge Graph

Il existe certains outils comme Kalicube qui permettent de tester le Knowledge Graph de son site internet à partir du nom de la marque, du domaine ou d'un mot-clé spécifique. L'avantage est de pouvoir se rendre compte si les efforts fournis en rédaction et optimisation de contenus ont porté leurs fruits et, si c'est le cas, si les informations qui apparaissent sont bien celles qu'on attendait. Grâce à ce genre d'outils, on peut davantage optimiser et maîtriser ce qui apparaît sur Google lorsque quelqu'un tape notre nom de marque.

Conclusion

Le Knowledge Graph représente donc un atout considérable d'un point de vue visibilité. Mais comme pour une grande partie des fonctionnalités de Google, nous n'en maîtrisons pas directement les rouages. La qualité du contenu, les performances techniques et le netlinking demeurent encore et toujours la clé de la réussite.