publié le 13 sept. 2021
Cache Google

Définition SEO du Cache Google

En principe, le terme Cache Google désigne l'index du moteur de recherche californien. Par extension, ce terme renvoie également à la version en cache d'une page web : la copie de la page telle qu'elle a été trouvée lors du dernier passage de Googlebot. Comment fonctionne le Cache Google ? Quelle est son utilité pour votre référencement naturel SEO ? Et comment accéder aux versions cache de vos sites internet ?

Définition du Cache Google

Lorsque Google explore le web pour actualiser son index avec de nouvelles informations, son robot d'exploration crée une copie de chaque page qu'il analyse et l'enregistre sur les serveurs du moteur de recherche. Ainsi, le géant californien dispose des copies de toutes les pages qu'il indexe et positionne dans sa SERP (sauf en cas d'instruction contraire de la part du webmaster). C'est l'ensemble de ces versions copiées des plateformes web qui constitue le cache du moteur de recherche.

Qu'est-ce que le Cache Google ?

Par définition, le terme Cache Google désigne la copie d'une page internet que le Search Engine californien sauvegarde dans son archive. C'est la version que Googlebot connait d'un contenu HTML. Celle que son robot d'indexation conserve chaque fois qu'il crawl les pages pour mettre son répertoire à jour.

Quelle est l'utilité du Cache Google ?

La mise en mémoire cache des plateformes internet offre plusieurs avantages pour les trois parties concernées :

  • Google
  • L'internaute
  • L'éditeur du site

Ainsi, que vous soyez un propriétaire de site ou un simple utilisateur, le système de cache offre certains avantages.

Pour Google

Pour Google, la mise en cache est particulièrement avantageuse, puisqu'elle permet d'avoir accès à un document HTML, quelle que soit la disponibilité du site. Cela permet au leader mondial de la recherche en ligne de proposer des résultats pertinents aux utilisateurs, peu importe le moment. En effet, lorsqu'un internaute lance une requête, l'algorithme de Google doit comparer la demande aux contenus disponibles sur la toile, pour déterminer quelle est la page la plus pertinente. Durant ce processus, il peut arriver qu'un site soit inaccessible pour des raisons de maintenance ou en cas de panne. Lorsque cela arrive, le système de cache permet au moteur d'avoir toujours connaissance du contenu de la page affectée. L'internaute peut donc avoir accès à ces contenus temporairement indisponibles, grâce à la copie précédemment enregistrée sur les serveurs de Google.

Pour l'éditeur du site web

Pour les webmasters et propriétaires de sites, le système de cache est directement impliqué dans le SXO (search experience optimization) car il permet d'optimiser la vitesse d'affichage des pages. Concrètement, la mise en cache permet de stocker temporairement les données du site afin d'éviter qu'elles soient systématiquement rechargées à chaque visite. Ainsi, le contenu s'affiche très rapidement. L'utilisateur ne sera donc pas obligé de retourner sur la SERP pour des raisons de lenteur, puisqu'il peut accéder à la page ouverte en quelques secondes. Cela contribue à la diminution du taux de rebond et du pogosticking : un signal que le géant californien traduit par une bonne expérience utilisateur. Votre référencement SEO s'en trouvera donc amélioré, car Google considèrera que votre site offre une bonne UX et mérite d'être mieux placé dans la page de résultats.

En dehors de cet avantage, l'analyse de la version cache de votre site peut vous aider à mieux comprendre l'idée que Google se fait de votre contenu. En effet, chaque copie de page sauvegardée par Google contient un message indiquant l'heure et la date exactes du dernier crawl. Grâce à ces informations, vous pourrez estimer la fréquence du passage de Googlebot sur votre site, afin d'évaluer sa performance. Si votre site est jugé qualitatif, les robots de Google l'analyseront plus fréquemment.

Pour les internautes

L'implication du système de cache dans l'amélioration de la vitesse de chargement permet aux utilisateurs de bénéficier d'une bonne expérience de navigation. Avec cette solution, finies les longues durées d'affichage que l'on constate sur certaines plateformes en ligne. Les utilisateurs peuvent obtenir très rapidement les réponses à leur requête.

Comment avoir accès à la version cache de votre site internet ?

Il existe plusieurs méthodes et astuces pour accéder à la version préenregistrée d'une plateforme web. Vous pouvez par exemple :

  • Utiliser la syntaxe d'interrogation Google « cache: { url-du-site } »
  • Passer par le triangle à droite de l'URL dans la SERP
  • Utiliser le Google Cash Checker

Utiliser la commande « cache:https://www.votresite.com »

Cette solution consiste à utiliser la syntaxe d'interrogation « cache: { url-du-site } » pour accéder à la version disponible dans l'archive de Google. Pour cela, il suffit de saisir l'instruction « cache: » accompagnée du lien indexable de votre site dans la barre de recherche du navigateur (Chrome). Ainsi, pour un site dont le lien indexable est https://www.votresite.com, la commande doit respecter la syntaxe suivante : « cache:https://www.votresite.com »

Une fois que cette instruction est tapée dans la barre de recherche, appuyez sur la touche « Entrée » de votre clavier pour lancer la requête. Après quelques secondes, Google affichera la copie préenregistrée de la page concernée avec un message contenant l'horodatage de la dernière analyse du site. Dans le cas où le document n'est pas indexé, le navigateur affiche un message d'erreur. Il en est de même pour les pages qui interdisent au géant californien de sauvegarder une copie du document. Ceci se fait à l'aide de l'instruction noarchive de la balise Meta robots.

Passer par le triangle à droite de l'URL du site

Il est également possible de consulter la version cache de votre site en passant par le triangle qui s'affiche à droite de l'URL dans les résultats de recherche. Pour l'utiliser sur Chrome, cliquez sur le triangle noir situé à droite du lien concerné, juste après les trois points de suspension. Dès que cela est fait, sélectionnez le bouton « En Cache » qui apparaît à l'écran.

Sur Microsoft Edge et Firefox, le triangle en question prend une couleur verte et se situe à droite de l'URL, en dessous du Title. Une fois que vous appuyez sur ce triangle, sélectionnez le bouton « Mis en Cache ».

Via Google Cash Checker

Google Cash Checker est un outil destiné à la vérification de cache pour les pages web. C'est un outil rapide, efficace et très facile à utiliser. Pour avoir accès à la copie en cache d'un contenu, il suffit d'entrer l'URL du document dans le champ de recherche sur l'interface du système. Ensuite, appuyez sur « Start » puis patientez quelques secondes pour obtenir le résultat.

En dehors de ces différentes méthodes, vous pouvez aussi utiliser l'extension Resurrect Pages pour vérifier les documents de votre site dont Google dispose d'une copie. Toutefois, faites attention ! Ce plug-in fonctionne uniquement sur Firefox. Il ne sera donc pas utile sur Chrome ou sur Microsoft Edge.