Les bons tuyaux SEO

Les metamots ou comment proposer du contenu pertinent à Google ?

Article publié le 14 févr. 2022
Les metamots ou comment proposer du contenu pertinent à Google ?

Un metamot est un regroupement de termes, appelés lexies, qui sont associées à une requête. C'est une empreinte qui permet aux moteurs de recherche d'identifier la pertinence du contenu d'une page web par rapport aux demandes des utilisateurs. Bien plus qu'un simple champ lexical, le metamot est un concept très technique dont la maîtrise est d'une grande utilité pour l'optimisation du référencement naturel d'un site internet sur les moteurs de recherche. Dans ce guide, SEMJuice vous fait le point sur ce que représentent les metamots et la façon dont vous pouvez les exploiter pour positionner favorablement vos contenus sur les SERP dans les résultats de recherche.

Définition de metamot

Le concept de metamots est une invention de Christian Méline, référenceur SEO et membre de l'équipe du site Cocon.Se. Il est étroitement lié à la notion de cocon sémantique de Laurent Bourelly. Concrètement, les metamots sont une liste de lexies ou de termes appartenant au même corpus sémantique qu'une requête principale donnée : il peut s'agir d'un mot ou d'une expression clé. Ils sont utilisés pour alimenter un contenu en vue de construire un cocon sémantique. L'ensemble des lexies (metamots) d'une requête forment une « empreinte » qui permet aux algorithmes de Google de juger de la pertinence du contenu vis-à-vis de la demande d'un internaute.

Les lexies résultent des intentions de recherche des utilisateurs et peuvent être classifiées en trois catégories selon leur degré d'attirance vers l'expression recherchée (notée sur une échelle de 10 000 selon certains outils SEO). On distingue :

  • les lexies omniprésentes : score entre 7 000 et 10 000,
  • les lexies déterminantes : score entre 2 000 et 7 000,
  • les lexies non déterminantes ou autres lexies : score inférieur à 2 000.

Les lexies omniprésentes sont les plus proches de la requête principale. Elles sont incontournables dans le contenu à optimiser. Par exemple, pour une requête principale de type « mariage quelles fleurs offrir », une lexie omniprésente est le terme « fleurs ». Les lexies déterminantes, quant à elles, définissent l'orientation qui va être donnée au contenu. Ce sont des termes également très proches du mot-clé principal d'un point de vue sémantique. En reprenant notre exemple, on retrouve des termes tels que : mariage, fleur, occasion, bouquet de fleurs…

Enfin, les lexies non déterminantes sont les termes utiles, mais non obligatoires dans le cocon sémantique. Pour la requête indiquée plus haut, on obtient les lexies déterminantes suivantes : noces, fleuriste, occasions, vie, mères, valentin… Dans le cadre de la construction d'un cocon sémantique, il est extrêmement important de ne pas créer de lexies contradictoires, également appelées "ennemies". Cela pourrait perdre les moteurs de recherche, qui auront du mal à comprendre la pertinence de certaines informations.

De plus, plus une requête est spécifique, plus elle a de lexies. Leur utilisation a donc vocation à faciliter le référencement SEO d'un contenu dans les résultats de recherche et à renforcer sa qualité. Ce n'est donc en aucun cas une formule SEO magique pour être premier sur Google.

Metamots et champ lexicaux

Beaucoup de personnes confondent le concept de metamot à celui de champ lexical. Pourtant, il s'agit de deux notions distinctes qui ne sauraient être utilisées de façon interchangeable. Un champ lexical, également appelé champ sémantique en SEO, est tout simplement un ensemble de mots qui se rapportent à une même thématique. On s'en sert pour enrichir un contenu afin d'éviter l'utilisation répétitive des mêmes expressions. La plupart des outils d'optimisation de contenu génèrent leur liste de mots-clés en fonction d'une analyse du champ sémantique de la requête indiquée par l'utilisateur.

Comme nous venons de le voir, les metamots vont bien au-delà de ce concept basique. Bien plus que de simples termes connexes, ils permettent d'identifier les empreintes sémantiques associées à chaque intention de recherche pour simplifier la tâche aux référenceurs dans le processus de création de contenu.

Metamots et cooccurrences

Un autre concept qui est bien souvent confondu avec le metamot est celui de cooccurrence. Ici également, inutile de rappeler qu'il s'agit de deux concepts bien distincts. Les cooccurrences représentent en SEO les termes associés à un mot-clé principal et qui appartiennent au même champ lexical ou champ sémantique. Certaines d'entre elles peuvent se retrouver parmi les lexies omniprésentes des metamots d'une requête… Tout comme pour le champ lexical, les metamots dépassent le concept très basique de cooccurrence, mais ils l'intègrent en partie.

Metamots : à quoi servent-ils ?

De manière générale, les metamots servent à optimiser le SEO d'une page web de manière à ce que les robots de Google comprennent mieux son contenu. Cependant, leur utilité ne se limite pas à cela lorsqu'ils sont correctement mis en œuvre. Ils permettent entre autres de :

  • construire un cocon sémantique de grande qualité avec un maillage interne (liens internes) optimisé,
  • mesurer l'attirance d'une page déjà existante par rapport à la requête principale ciblée,
  • vérifier le degré d'optimisation des contenus d'une page web concurrente,
  • éviter d'induire en erreur les algorithmes de Google avec des signaux contradictoires par rapport aux intentions de recherche,
  • ajuster la production de contenu en fonction de l'attirance des lexies vis-à-vis des expressions principales visées,
  • améliorer le lien sémantique entre les différentes pages de votre site.

Les metamots sont générés pour une requête selon le couple langue/région. Cela permet d'obtenir des données qui prennent en compte les spécificités de chaque culture. Actuellement, seuls le français et l'anglais sont disponibles.

L'importance des metamots dans le cocon sémantique

Pour rappel, le cocon sémantique fait référence à une organisation des pages d'un site web par un maillage interne qui permet de lier entre elles les pages sémantiquement proches. Les branches d'arborescences sont ainsi correctement isolées par thématique/requête afin d'améliorer le référencement naturel du site sur Google. Les metamots sont d'une grande utilité dans cette architecture SEO. Une fois que l'arborescence d'un site est définie, un metamot peut en effet être choisi par page pour la création d'un contenu de grande qualité, sémantiquement riche et optimisé au maximum pour la requête visée.

Avec les metamots, le maillage interne se réalise également de façon plus intelligente entre les pages ayant un excellent glissement sémantique. En quelques clics, les pages qui peuvent être liées entre elles sont connues et un cocon sémantique peut être créé.

Comment déterminer votre metamot ?

Déterminer un metamot est un travail de longue haleine qui commence par l'observation des résultats de recherche Google pour les requêtes que vous visez. Pour chaque mot-clé principal, il faut sélectionner la liste des 100 ou 50 premières URL et identifier le cocon sémantique de chacun des sites. Un filtrage est ensuite nécessaire pour enlever le vocabulaire trop généraliste, c'est-à-dire les mots qui reviennent le plus souvent, afin de garder uniquement le cocon sémantique. La dernière étape consiste à analyser les lexies identifiées sur chaque page afin de vous assurer qu'elles peuvent être utilisées sans envoyer des signaux contradictoires aux moteurs de recherche. Après ce dernier filtrage, vous avez votre metamot constitué d'une liste de lexies associées à votre requête.

Les metamots sont donc d'une importance capitale à l'ère de la rédaction sémantique pour proposer du contenu de qualité à Google. N'hésitez pas à contacter l'équipe de SEMJuice pour confier votre rédaction de contenu SEO à des experts en la matière.

Demandez un devis sur mesure pour du contenu qualitatif !