publié le 13 sept. 2021
Google Dance

Définition SEO de Google Dance

Google Dance est une expression qui, au fil du temps, a désigné plusieurs concepts propres au moteur de recherche leader : la période de mise à jour de l'index de Google, celle de calcul du Toolbar Page Rank (TBPR) et plus récemment un évènement Google qui a lieu chaque année dans les locaux de la firme. Aujourd'hui, il est pourtant devenu un terme obsolète.

Google Dance : définition

Sous sa forme originelle, Google Dance désignait une période de quelques jours durant laquelle le moteur mettait à jour les classements des sites contenus dans son index. Cette phase qui pouvait durer entre plusieurs heures et quelques jours était caractérisée par une instabilité plus ou moins importante des SERP. D'où l'allusion faite à la Danse…

La Google Dance est un évènement qu'attendaient impatiemment, chaque mois, les spécialistes SEO et les webmasters. Il leur permettait en effet de constater les éventuels changements (gain ou perte) de position de leurs sites dans la SERP. Il avait généralement lieu durant les deux dernières semaines du mois. Au fil du temps, le mode de fonctionnement de l'algorithme de Google a changé, les technologies ont évolué et les mises à jour se font désormais en temps réel. Matt Cutts a d'ailleurs confirmé cela dans une vidéo YouTube datant de 2009. Par la suite, l'expression a revêtu plusieurs autres significations, toujours dans l'univers du référencement et des moteurs de recherche.

L'origine de la Google Dance

De 1998 jusqu'au début des années 2000, le fonctionnement de Google était particulier. Pour fournir aux utilisateurs les résultats les plus pertinents possible à leurs requêtes, le géant de Mountain View réalisait 2 types de crawl : le deep crawl et le fresh crawl. Le deep crawl faisait référence à une indexation massive de la toile par les robots d'exploration. Une fois par mois, ceux-ci analysaient en profondeur presque tous les sites répertoriés dans l'index en suivant la quasi-totalité des liens. La plupart du temps, c'est durant ce crawl que les sites web nouvellement mis en ligne étaient intégrés à la base de données.

Or, cela ne suffisait pas pour garantir la fraîcheur des SERP. Google a donc également prévu des robots chargés d'explorer quotidiennement la toile afin d'intégrer assez rapidement les mises à jour des contenus de certains sites à son index. Selon différents critères, ces spiders chargés du fresh crawl pouvaient visiter une page web suivant une fréquence de 12h à 1 mois.

Un peu après chaque deep crawl, Google déployait une update globale afin de générer de nouvelles SERP qui prennent en compte le contenu de son index à l'instant T. Durant ce processus mensuel, le positionnement d'un même site pouvait être différent selon le serveur sollicité par l'utilisateur. C'est de ce phénomène de fluctuation mensuelle des SERP qu'est né la Google Dance. Une Google Dance intervenait ainsi un peu après une phase de Deep Crawl et juste avant une autre (qui servira alors de base à la réévaluation suivante).

Depuis 2003, le deep crawl et le fresh crawl sont regroupés en une seule indexation qui se déroule en permanence. Chaque site est exploré par les robots d'indexation dans la limite de son budget de crawl. Plus de 20 milliards de sites sont crawlés de cette façon chaque jour.

Les différents concepts de Google Dance

Entre 1998 et 2018, cette notion a désigné trois concepts :

  • mise à jour de l'index de Google,
  • réévaluation du score de la TBPR,
  • évènements Google.

Mise à jour de l'index de Google

Pour réévaluer le positionnement des pages dans son index actualisé, Google s'appuie sur une métrique qu'est le PageRank. Ce dernier classe les sites en fonction de leur profil de liens, avec un accent particulier sur la qualité. Une fois par mois, lorsque le deep crawl s'achève, le moteur procède ainsi au calcul de la popularité de tous les sites de sa base de données.

Ce processus automatique et progressif dure généralement plusieurs jours, pour deux principales raisons. Premièrement, pour évaluer la popularité d'une page, le système doit prendre en compte celle de toutes les autres qui ont fait des liens vers cette page. Il faut donc du temps à l'algorithme pour réunir toutes ces données et les intégrer à l'opération. Deuxièmement, les nouvelles valeurs de PageRank calculées doivent être distribuées tour à tour sur les serveurs de Google pour que les internautes puissent en profiter pour obtenir des informations qualitatives.

La Google Dance s'étalait généralement sur une durée de 3 ou 4 jours (parfois une semaine) à l'issue de laquelle tout se stabilisait. Les gestionnaires de sites les plus curieux pouvaient observer les changements de positionnement de leurs pages sur certaines requêtes en comparant la SERP du serveur principal de Google à celui des deux bases intermédiaires accessibles aux adresses : www2.google.com et www3.google.com.

Calcul du score de la Toolbar Page Rank

La Toolbar Page Rank est une petite barre verte que Google a intégrée à la première version de sa barre d'outils sortie en 2000. Elle avait pour but de permettre aux internautes de connaître approximativement le score de popularité des sites qu'ils visitaient. La barre verte affichait une note comprise entre 0 et 10. 3 ou 4 fois par an, Google mettait à jour tous les TBPR et les remplaçaient par de nouvelles valeurs. À partir de 2005, ces périodes de mises à jour étaient couramment connues sous le nom de Google Dance. Cette appellation n'est plus d'actualité depuis que la TBPR a cessé d'exister.

Évènements Google

Entre 2002 et 2008, Google Dance a également désigné un évènement festif ayant lieu chaque année dans le Googleplex, le siège social de la firme californienne. L'évènement rassemblait des googlers et des spécialistes du search marketing venant de l'extérieur. Après une longue interruption, cette fête a revu le jour en 2016 sous une forme différente. Elle se tenait désormais dans plusieurs pays : Japon, États-Unis, Suisse, Singapour.