SEO : Pourquoi et comment optimiser sa page d’accueil ?

Article publié le 7 oct. 2019

La page d'accueil, aussi appelée homepage, est la page la plus importante de votre site. C'est elle qui est généralement la plus fréquentée et qui permet à l'utilisateur de se faire une première impression sur vos services ou produits.

Cette page est très importante pour les stratégies de netlinking, car c'est elle qui va recevoir la majorité des liens, car lorsque l'on parle d'un site et qu'on le mentionne, on génère le plus souvent un lien vers sa page d'accueil. Il est donc très important de l'optimiser pour améliorer la performance de vos campagnes de liens, notamment au niveau de la sémantique.

La page d'accueil est est trop souvent délaissée par de nombreux sites : peu de contenu, poids trop important qui impacte le temps de chargement, etc.

Ajouter du texte sur sa page d’accueil pour mieux se faire comprendre des robots

Les robots de Google et des autres moteurs de recherche sont extrêmement puissants, c'est un fait. Pourtant, ils n'en restent pas moins de simples machines, qui ne raisonnent pas comme des humains. Ils ne sont pas (encore) capables d'analyser une image pour comprendre son contenu et ne peuvent pas faire preuve de raisonnement déductif pour déterminer la thématique de votre secteur d'activité. Prenons un exemple concret pour mieux comprendre :

Vous êtes spécialisé dans la vente de chaussures en ligne. Votre page d'accueil comporte uniquement des photos de chaussures, un menu, des pictogrammes, des éléments de navigation, un pied de page avec vos informations et un bandeau dédié au service client.

Si comme beaucoup de sites vous n'utilisez pas d'attribut alt sur vos images, que reste t-il à Google pour comprendre que vous vendez des chaussures ? Votre menu. Hélas, les méga-menus d'aujourd'hui sont loin d'être SEO friendly, car ils diluent le jus des pages s'ils ne sont pas bien optimisés (ce qui est souvent le cas). De plus, votre menu ne comporte que des ancres du type « baskets », « escarpins », qui ne suffisent pas à exploiter tout le champ sémantique de la vente de chaussures.  Google peut alors vaguement comprendre que vous parlez de chaussures, mais comment pourrait-il faire la différence avec un blog sur les chaussures si vous ne lui indiquez pas clairement sur la page la plus importante de votre site, que vous vendez des chaussures ?

La page d'accueil doit vous servir à « donner à manger » aux robots qui viennent vous visiter. Vous devez les abreuver d'informations sur votre activité, pour qu'ils sachent immédiatement ce que vous proposez. Un texte de 300 à 500 mots au minimum est indispensable pour espérer vous classer sur la première page de Google. Vous pourrez hisser votre site sur des top requêtes et entraîner d'autres requêtes de middle et long tail.

Comment intégrer un texte optimisé sur la page d’accueil ?

Tout d'abord, avant de penser intégration, vous devez penser sémantique. Prenez le temps de rédiger votre texte avec un outil d'aide à la rédaction sémantique comme YourTextGuru ou SeoQuantum. Même si cela vous prend 2 ou 3h, ce n'est pas un investissement vain. Bien sûr, votre texte doit être optimisé avec des balises Hn et il peut même contenir des termes en strong.

L'intégration d'un tel pavé de texte suscite souvent de nombreuses interrogations concernant l'ergonomie et le design de la page. Bien sûr, l'idée n'est pas d'insérer un énorme pavé en plein milieu, sans mise en forme. Plusieurs solutions sont possibles :

Le texte en accordéon

Le texte en accordéon permet de « tronquer » ou plutôt replier un texte trop long. Généralement, une petite flèche indiquant « Voir plus » est ajoutée pour inciter le lecteur à dérouler le texte. Cette technique a été longtemps utilisée pour optimiser son SEO sans impacter l'UX.

Puis elle a été totalement boudée lorsque Google a annoncé que les textes « cachés » n'étaient plus pris en compte par ses algorithmes. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas et on le doit indirectement à l'arrivée du Mobile First Index. En effet, un gros pavé de texte ne serait pas ergonomique sur mobile. L'accordéon a donc retrouvé toute sa légitimité et peut tout à fait s'utiliser sur la page d'accueil. Veillez néanmoins à mettre les informations et mots-clés les plus importants au début de votre contenu.

Le texte scindé en plusieurs parties

Lorsque nous conseillons d'intégrer un texte de 300 à 500 mots, nous ne faisons pas forcément allusion à un seul et unique bloc. L'efficacité de votre texte ne sera absolument pas impacté si vous décidez de le dispatcher dans toute la page d'accueil. Cela peut d'ailleurs se justifier si votre page d'accueil aborde plusieurs thématiques (une partie sur vos produits, une autre sur votre service de livraison, etc.)

Utiliser le testimonial et les avis clients

On a tendance à l'oublier, mais les avis clients (et le testimonial) sont l'une des premières sources de contenu pour votre page d'accueil. Vous pouvez tout à fait choisir vos avis, pour enrichir sémantiquement votre page sans tomber dans le gros pavé de texte. Ce site le fait très bien par exemple.

Enrichir sémantiquement sa page pour rendre ses backlinks plus efficaces

Le netlinking est l'un des trois piliers du référencement naturel. Il consiste à envoyer du jus SEO (de la popularité) à un site par le biais de liens. Pour être efficaces, ces liens doivent provenir de sites thématiques et populaires pour Google.

Si l'on reprend notre exemple de site de chaussures, des liens de qualité peuvent par exemple provenir du blog d'une fashion addicted. Mais pour donner une réelle valeur à ces liens, il faut que la page de destination soit elle aussi thématisée, sinon Google ne fera pas le lien entre les deux pages. Lier deux pages sémantiquement proches est donc essentiel pour réussir sa stratégie de liens.

Nous envoyons une grande majorité de liens vers la page d'accueil, car c'est grâce à elle que l'on arrive à thématiser un site. Si l'on envoie des liens provenant d'un blog important vers votre homepage, il faut s'assurer qu'elle soit suffisamment riche en texte sémantique. Ainsi, Google comprendra la raison du lien et lui accordera toute sa confiance, ce qui le rendra plus puissant.

Les performances et l'hébergement

La page d'accueil est souvent la plus la plus lourde car elle intègre de nombreux visuels, qui peuvent être plus ou moins bien optimisés, ce qui va venir ralentir le chargement de la page.

Poids et requêtes exécutées

Le poids de la page correspond à tout ce qu'elle peut contenir : textes, CSS, html, scripts, images, polices... Il est recommandé de ne pas dépasser un poids total de 2mo, tout en limitant le nombre de requêtes exécutées au chargement de la page. Ce sont souvent les images qui pèsent le plus lourd, c'est pourquoi il faut contrôler le poids de chacune d'elles.

Qualité de l'hébergement

Outre le poids des images à surveiller, il est très important de choisir un hébergement performant et qualitatif. Celui-ci doit être rapide pour améliorer l'indexation des contenus : plus un site est rapide, mieux il se positionnera.

Il est conseillé de respecter :

  • un temps de réponse serveur en dessous des 200ms
  • un affichage du contenu qui commence en moins d'une seconde et se termine en moins de 4 secondes

Il est également recommandé d'utiliser des systèmes de cache pour optimiser le temps de chargement.

Voici le retour de Fabrice Ducarme, fondateur de WP Serveur :

En conclusion

L'optimisation sémantique de la page d'accueil est donc indispensable, notamment pour les e-commerces, qui ont tendance à privilégier les pages produits. La homepage n'est plus destinée qu'aux utilisateurs et ne doit plus se contenter d'être « jolie ». Elle constitue la première opportunité pour vous de communiquer avec les robots de Google qui sont à la recherche d'informations de qualité.

Bien sûr, un texte optimisé pour le SEO n'aura que peu d'impact si votre page et plus largement votre site web présentent de grosses lacunes techniques. La homepage a souvent tendance à être trop lourde à cause des sliders de merchandising notamment. Pour donner toutes ses chances à votre page d'accueil, veillez donc à réduire au maximum le temps de chargement, le poids des images et le nombre de requêtes.