Les bons tuyaux SEO

Comment faire du netlinking en 2020 pour améliorer son SEO ?

Article publié le 9 juin 2020
Comment faire du netlinking en 2020 pour améliorer son SEO ?

Votre site, vous l'avez créé, vous l'aimez. Vous vous investissez au quotidien pour qu'il soit le plus visible possible sur les différents moteurs de recherche et particulièrement Google. Vous créez certainement des contenus de qualité et portez une attention toute particulière à l'UX et aux performances. Vous avez raison, ce sont deux critères essentiels en SEO. Mais face à une concurrence toujours plus rude, l'optimisation dite « on-site » ne suffit plus. Atteindre les 3 premières positions sur les SERPs de Google n'est possible qu'en donnant à votre site une réelle autorité. En d'autres termes, votre site doit être populaire et digne de confiance auprès des utilisateurs comme des robots.

Vous pouvez bien sûr développer votre image de marque et utiliser les réseaux sociaux pour acquérir davantage de trafic, mais cela restera insuffisant. Pour vous hisser sur les premières marches du podium et pérenniser toutes vos actions, vous devez mettre en place une stratégie de netlinking. Ce terme est récurrent en référencement naturel, mais que veut-il dire au juste et surtout, comment faire du netlinking réellement efficace ? Nous allons voir ensemble les principaux axes à ne surtout pas négliger pour donner de la puissance à vos liens (backlinks) sans faire sonner le radar de Google.

Pourquoi et comment faire du netlinking en SEO ?

Le netlinking, aussi appelé link building, est le levier le plus puissant en référencement organique. Google a en effet confirmé que les backlinks et les contenus de qualité sont deux des trois facteurs de classement les plus importants pour le SEO. La raison est toute simple et plutôt logique : les sites dignes de confiance font en principe des liens vers d'autres sites dignes de confiance. À l'inverse, les sites spammy, qui n'offrent aucune plus-value pour l'utilisateur, génèrent souvent des liens de mauvaise qualité vers d'autres sites spammy.

Si l'on devait résumer en quelques termes simples : pour Google, les amis de mes amis sont mes amis ! L'intérêt du netlinking est donc d'acquérir une certaine popularité en la puisant directement depuis les sites qui ont déjà fait leurs preuves auprès des moteurs de recherche. En tissant un véritable maillage de backlinks, vous démontrez à Google que votre site web est pertinent et mérite d'être mis en avant dans la SERP (= les résultats de recherche).

Dit comme ça, le netlinking paraît donc assez simple. C'était le cas il y a maintenant de nombreuses années, à l'époque glorieuse des fermes à liens et annuaires. Il existait même des programmes pour générer des milliers de liens en quelques minutes et voir son site monter comme par magie sur la première page de Google. Aujourd'hui, le netlinking est beaucoup plus complexe. Les algorithmes sont en effet devenus si intelligents qu'il n'est plus possible de faire des liens au hasard et espérer augmenter son trafic. Le vrai netlinking repose sur 6 critères que nous allons voir en détail dans ce billet.

Comment créer une stratégie de netlinking et éviter une pénalité de Google ?

Si l'on devait aborder ce sujet de façon très pragmatique, nous dirions simplement : attention, c'est interdit par les règles de Google. Mais comme toujours, dans le monde du référencement organique, c'est le jeu du chat et de la souris entre les professionnels du SEO et Google. Si Google traque les sites spammy et autres PBN de piètre qualité, il n'est pas dupe et connaît parfaitement les différentes techniques des référenceurs.

Pour être efficace, votre profil de liens doit donc être propre et paraître le plus naturel possible. Mais au fond, qu'entend-on par "naturel" ? Des backlinks naturels sont tout simplement des liens qui auraient pu être créés par un site ou un blog sans aucune action de votre part, uniquement parce que l'éditeur du site web aime votre contenu. Si le métier de référenceur n'existait pas, le web ne serait composé que de liens 100% naturels. Gardez bien en tête ce concept de lien 100% naturel, il sera notre fil rouge pour tout ce billet et vous aidera à mieux comprendre certaines exigences du netlinking.

La thématique, 1er critère de pertinence d'un backlink

Autrefois, un lien avait son importance quelle que soit la thématique du site qui le créait. Si votre site parlait de piscine et que vous receviez un lien d'un site spécialisé dans les voitures, cela fonctionnait. Vous imaginez alors les milliers de possibilités qui s'offraient aux sites internet désireux de se lancer dans le netlinking. Cette époque est révolue depuis 2012, date qui marque l'apparition d'un nouveau filtre de l'algorithme de Google : Pingouin. Ne vous fiez pas à son petit nom mignon… Ce redoutable volatile a fait tomber des milliers de sites qui pratiquaient des techniques de netlinking jugées désormais abusives. Depuis 2012, la prudence est donc de mise, notamment en ce qui concerne la thématique des backlinks qu'un site reçoit.

Pour comprendre cela plus facilement, reprenons le concept de lien 100% naturel. Pourquoi un site spécialisé dans les voitures ferait-il un lien vers un site de piscine ? Pourquoi, en tant qu'internaute intéressé par des huiles de moteur pour Clio, iriez-vous soudainement et spontanément sur un site de piscine ? Bien sûr, sur un malentendu, cela peut intéresser certaines personnes, mais d'une façon générale, cela n'a aucune cohérence.

Le but de Google est de regrouper les millions de sites en clusters thématiques pour mieux guider les utilisateurs vers les réponses qu'ils cherchent. Les liens créés entre deux sites aux thématiques différentes n'ont donc que très peu d'intérêt aux yeux de Google. Nous disons "très peu", car une fois de plus, un lien naturel peut aussi être un lien qui arrive comme un cheveu sur la soupe, car l'éditeur d'un blog de piscine a décidé de partager son bon plan voiture à l'occasion d'un billet. Ces liens "hors thématiques" ne sont donc pas totalement exclus, mais doivent être extrêmement limités.

NB : Il existe des sites très généralistes dont la thématique est assez floue. Prenons le cas des gros médias qui traitent de l'actualité dans le monde. On peut difficilement leur accorder une thématique en particulier, si ce n'est celle des actualités. Si l'on prend à la lettre notre paragraphe précédent, on peut effectivement se dire qu'un lien du journal en ligne Le Monde n'aurait pas d'importance pour notre site de voiture. Cela serait vrai si Le Monde était un petit site insignifiant, mais son autorité est telle qu'un lien est toujours bon à prendre. Google sait en effet que ce site traite de diverses thématiques, il ne serait donc pas incohérent de trouver un lien vers un site de voiture si l'article du Monde traite de l'augmentation des prix des huiles pour voiture.

En cas de doute, demandez-vous si l'internaute aurait un réel intérêt à trouver un lien menant vers votre site sur le site que vous convoitez. La réponse doit vous venir très vite et de façon limpide. Si vous devez philosopher de longues minutes pour trouver le rapport entre ledit site et votre article, laissez tomber !

La cohérence sémantique, un critère très important

Le netlinking est aussi un souci de sémantique. En effet, la thématique générale d'un site ne suffit pas à indiquer clairement aux robots le lien entre deux pages de deux sites différents. Ces derniers parcourent les contenus et, grâce à des associations de mots, en déduisent la thématique d'une page. Sans ces mots et leurs occurrences, les robots sont incapables de comprendre réellement le sens du texte. Et si Google ne comprend pas parfaitement le sens du texte, il ne pourra pas comprendre le sens du lien.

Prenons un exemple concret pour mieux intégrer ce concept : vous avez rédigé un article sur les meilleures chaussures de running de l'année. Vous avez pris soin d'utiliser un outil d'analyse sémantique, qui a dégagé de nombreux mots-clés à faire apparaître, par exemple : courir, pronateur, confort, lacets, semelle… Vous avez repéré un blog qui parle de chaussures et qui possède une rubrique sport. Vous trouvez alors un accord avec l'éditeur, qui publie un article sur les chaussures de running et fait un lien vers chez vous. Mais cet éditeur n'a pas utilisé d'outil sémantique et a écrit son article sans se soucier des critères SEO. Il a donc oublié de nombreux mots-clés appartenant au champ sémantique des chaussures de running. Il a même misé sur les images plus que sur le texte.

Google se retrouve alors avec un article dont le champ sémantique est incomplet. Il retrouvera bien sûr certains mots-clés en commun sur vos 2 pages, mais il manquera les empreintes essentielles (les footprints) pour qu'il puisse établir un lien fiable à 100%. Le lien transmettra tout de même du jus SEO, mais moins que si les 2 articles présentaient une cohérence sémantique parfaite.

Pour résumer, idéalement, pour qu'un lien transmette un maximum de jus, les deux pages liées doivent présenter les mêmes footprints qui constituent des repères essentiels pour les robots.

Le trafic d'un site web comme indicateur de pertinence

Pour être crédible et "juteux", un lien doit provenir d'un domaine qui génère un minimum de trafic naturel. Une fois de plus, tout est une question de logique : pourquoi le moteur de recherche accorderait-il du crédit à des backlinks provenant d'un site qui n'intéresse personne ? Si tel était le cas, nous retomberions vite dans les travers des vieilles techniques SEO. Il suffirait de créer un site, d'y intégrer un gros contenu optimisé et de faire un lien. En SEO, quand c'est trop facile, c'est qu'il y a un loup quelque part !

Lorsqu'on parle de trafic, bien évidemment Google n'attend pas des milliers d'utilisateurs par jour. Une immense partie des sites qui composent la toile ne génèrent que quelques dizaines voire quelques centaines de visites chaque jour. L'essentiel est donc que le site sur lequel vous posez votre backlink puisse justifier d'un minimum de trafic naturel avec, si possible, de bons scores au niveau des autres métriques : taux de rebond, temps resté sur la page, etc. Toutes ces métriques démontreront l'intérêt de ce site et votre lien n'en sera que plus puissant.

D'autres métriques essentielles pour faire du netlinking

Lorsqu'on se lance dans une campagne de liens, l'un de nos premiers réflexes est de vérifier les métriques de popularité et de thématique. Ces métriques sont accessibles via des outils SEO tels que Majestic SEO, SemRush, Ahrefs. Elles sont calculées à partir de données récupérées par les robots des plateformes et permettent de comprendre comment Google "voit" et classe un site.

TrustFlow et Citation Flow (TF et CF)

Le Citation Flow (CF) fait référence à la popularité des liens, sans tenir compte de leur qualité. Autrement dit, le CF mesure surtout la quantité de liens que reçoit un nom de domaine ou une page.

Le Trust Flow (TF) analyse quant à lui la qualité des liens que reçoit un domaine. Il s'agit d'une donnée plus importante que le CF, car elle indique le degré d'autorité d'un site. Il est plus difficile d'obtenir un bon TF qu'un bon CF. Si vous deviez privilégier une de ces deux métriques, ce serait donc le TF. Toutefois, l'idéal reste de trouver un site qui combine un bon TF et un bon CF. Cela signifie qu'il reçoit une grande qualité de liens de qualité. Sur Majestic SEO, cela se traduit par un nuage de points très serrés.

Domain Authority (DA)

Le Domain Authority (DA) est un score de classement développé par Moz. Il évalue la qualité d'un site ou d'une page web dans les résultats des moteurs de recherche sur une échelle de 1 à 100 (100 étant le score le plus élevé qui traduit la grande capacité d'un site à bien se positionner). Ce score est calculé grâce à plusieurs facteurs qui se rapprochent des TF et CF. De ce fait, les sites qui reçoivent un grand nombre de liens de qualité affichent de beaux scores, tandis que les petits sites ou les sites web récents affichent un DA beaucoup plus faible.

Il faut néanmoins nuancer cette affirmation. En effet, certains sites de niche ne pourront jamais prétendre à un DA élevé, il ne faut donc pas les exclure d'office de sa campagne de netlinking, mais plutôt prendre le temps de vérifier les autres métriques.

Domain Rating et URL Rating (DR et UR)

Ces métriques proposées par Ahrefs suivent le même principe que ses concurrents. L'UR évalue la popularité d'une URL spécifique, tandis que le DR évalue celle du domaine entier. Il est important de bien les dissocier car un backlink n'aura pas la même valeur selon la page sur laquelle il se trouve. Un site web peut tout à fait vous mettre l'eau à la bouche avec un fort DR, si votre backlink se situe sur une page "partenaires" peu qualitative et cachée au fin fond du site, il ne vaudra pas grand-chose.

Cette liste de métriques est non exhaustive, il en existe d'autres (SemRush Rank, etc…). Vous vous demandez peut être à ce stade quelles sont les meilleures métriques. Faut-il privilégier le TF et CF ? Le DA ? En fait, si le principe est à peu près le même pour tous les outils, les méthodes de calcul sont différentes car personne ne possède la véritable recette de Google pour déterminer l'autorité d'un site. L'idéal est donc de tenir compte de toutes ces métriques. C'est d'ailleurs ce que nous faisons chez SEMJuice pour calculer notre JuiceFlow, qui contient aussi d'autres ingrédients secrets pour faire du netlinking de qualité !

 

L'importance du choix des ancres de liens

Les moteurs de recherche utilisent les ancres de liens, c'est-à-dire les mots-clés sur lesquels sont intégrés les liens, pour commencer à interpréter le sujet de la page cible. Il existe plusieurs types d'ancres qu'il convient d'utiliser de façon hétérogène pour ne pas éveiller les soupçons des robots.

L'ancre exacte

Il s'agit d'une ancre qui décrit exactement ce dont parle la page à laquelle elle est liée. Par exemple, la page que vous êtes en train de lire pourrait recevoir un lien "netlinking". Ce type d'ancres est à utiliser avec modération, car elles ont longtemps été utilisées pour sur-optimiser les campagnes de liens. Elle sont aujourd'hui très surveillées par Google, qui estime qu'un trop grand nombre d'ancres exactes est suspect. C'est pourquoi l'équipe de SEMJuice veille à ce que les types d'ancres soient variés dans nos campagnes de netlinking.

L'ancre large

Celle-ci englobe généralement davantage de mots-clés. Si l'on reprend notre exemple, un texte d'ancrage large pourrait être "comment faire du netlinking en 2020". Ces ancres beaucoup plus naturelles doivent être privilégiées dans votre stratégie de référencement.

L'ancre brandée

Le nom de la marque est ici utilisé comme texte d'ancrage. Par exemple : "SEMJuice". Cette technique est idéale pour travailler la popularité globale d'un domaine.

L'URL simple

Le texte d'ancrage reprend ici uniquement l'URL de la page de destination. Elle est idéale pour "noyer le poisson" et rendre plus naturel votre profil de liens.

Le texte d'ancrage générique

Ici, rien n'indique de quoi la page va parler. Il peut s'agir par exemple d'un lien "Cliquez ici" ou "voir l'article". Comme pour l'ancre URL, la générique lisse votre profil de liens.

L'image

Un lien peut tout à fait être positionné sur une image. Celle-ci doit comporter un attribut alt, qui fera office de texte d'ancrage. Les liens sur les images sont à utiliser avec parcimonie car ils sont naturellement peu fréquents. On les retrouve plutôt sur les bannières publicitaires avec des attributs nofollow.

En d'autres termes, pour faire du netlinking propre, vous devez dans l'idéal :

  • Opter pour un texte d'ancrage assez succinct (inutile de mettre un lien sur toute une phrase).
  • Utiliser différents types d'ancres et ne surtout pas céder à la tentation d'utiliser une majorité d'ancres exactes.
  • Varier les mots-clés utilisés.

La variété des sujets traités et des sites

Lorsqu'on débute en netlinking, il peut paraître logique d'intégrer des liens dans des articles qui traitent du même sujet. Si l'on reprend notre exemple sur les baskets de running, on peut légitimement penser qu'il faut écrire des articles qui traitent seulement des baskets de running (les différents modèles, les marques…). C'est pourtant une grosse erreur. En effet, si ces sujets sont bien évidemment indispensables, il est tout aussi important de rédiger des articles qui élargissent la thématique.

Vous pouvez par exemple rédiger un contenu sur la préparation d'un marathon. Il serait tout à fait naturel et pertinent de proposer alors à l'utilisateur un lien vers les meilleures baskets de running. De la même façon, les différentes ancres ne doivent pas être amenées toujours de la même façon, dans la même phrase, au même endroit (dans l'introduction par exemple). Lorsqu'un seul rédacteur est chargé de la rédaction de ces articles, il est fréquent de retrouver les mêmes tournures de phrases. C'est pourquoi il est préférable de varier les différents profils de rédacteurs web, comme nous le faisons sur SEMJuice afin de vous garantir un contenu varié pour les articles. Cela rendra vos textes encore plus naturels !

Enfin, vous devez varier les types de sites : blogs, sites médias, sites d'actualité… Bien souvent, il est plus facile d'atteindre les blogueurs, mais vous ne pourrez pas compter que sur ce type de lien. Il est nécessaire de se bâtir un véritable réseau, composé de sites administrés sur différents CMS, sur des hébergeurs et serveurs différents, etc. Il est également important de vérifier le type de liens mis en place. En effet, certains éditeurs de sites mettent des liens en nofollow. Or, ce sont les dofollow qui nous intéressent ! Il est donc impératif de contrôler que tous les liens sont et demeurent en dofollow.

Ce sont tous ces différents aspects du netlinking qui s'avèrent extrêmement chronophages pour un annonceur. SEMJuice a donc été créé pour vous faciliter la vie et vous permettre de créer une vraie campagne de netlinking, naturelle et pérenne. Grâce à notre équipe, vous ne vous souciez plus de tous ces aspects techniques et vous concentrez uniquement sur vos objectifs de référencement naturel.

En conclusion, comment faire du netlinking ?

Si vous souhaitez augmenter votre visibilité sur les différents moteurs de recherche, le netlinking est donc une technique de référencement incontournable. Mais face à une concurrence toujours plus intense et des robots toujours plus perspicaces et vigilants, il est devenu aujourd'hui très compliqué, en tant qu'annonceur, de mettre en place soi-même une stratégie de liens efficace, même si l'on s'oriente vers de l'achat de liens.

On pourrait comparer le netlinking au maquillage de cinéma. Un maquillage qui paraît naturel demande bien plus de travail qu'un maquillage grossier qui aura été fait en 5 minutes. En SEO, c'est pareil ! Que vous soyez un annonceur, un référenceur ou une agence web, n'hésitez donc pas à faire appel à notre équipe, qui saura vous préparer un profil de liens des plus naturels, grâce à notre grand réseau de sites partenaires.